Visite de l’oceanarium de Lisbonne

En 1998, Lisbonne accueille l’Exposition Universelle. Le thème choisi : Les Océans. Pour le pays de Vasco de Gama, Henri le navigateur, Alfonso de Albuquerque ou encore Ferdinand Magellan, ça tombe assez bien me direz-vous. D’ailleurs il paraît que ce n’était pas un hasard…. Je vais donc vous toucher quelques mots sur l’un des monument qui fut construit à cette occasion : Le Pavillon des Océans.

 

66617288

Le Pavillon des Océans (ou Océanarium) c’est quoi ?

Bâtiment principal de l’Expo universelle 1998, le pavillon des océans, évoquant un gigantesque navire, a été construit sur un plan d’eau, sur le quai des Olivais.
Il s’agit du plus grand Océanorium d’Europe. Eh oui, z’ont voulu marquer le coup pour cette expo !!
Je vous donne les dimensions : 32 mètres de long, 23 mètres de large et 7 mètres de profondeur. Au total, c’est 10 000 m3 d’eau qui permettent aux petits et gros poissons de faire glouglou.

Oui mais, le but de ce site n’était pas de se contenter de mettre des aquariums avec tout pleins de poissons dedans, mais de reproduire la vie telle qu’elle s’articule autour des océans. C’est à dire dans l’eau et à côté de l’eau.
Alors, l’espace a été aménagé en différentes zones représentant chacune un océan et son environnement.

 

 

Entrons dans le grand bain

Une fois notre billet d’entrée en main, nous pénétrons dans un couloir, presque obscur, puis enfin arrivons au coeur même du site. Devant nous, se trouve un immense aquarium contenant pas moins de 5 000 m3 d’eau. A l’intérieur ont peut y voir des gros poissons comme le requin marteau ou pèlerin, la raie manta ou encore un poisson que je sais pas le nom mais qui pèse tout de même dans les deux tonnes. On admire aussi des bancs de sardines, des thons et puis aussi tout plein de petits et gros autres poissons que je ne connais pas.
Bien sûr, on trouve quelques écriteaux indiquant le nom des poissons et quelques caractèristiques, mais lesdits poissons ont la fâcheuse tendance à ne pas rester devant leur pancarte respective. Sont cons ces poissons !

 

66617333
J’aperçois au loin la raie manta qui ne veut pas venir vers moi. Le requin passe à proximité, mais je ne peux pas le photographier à cause de l’abruti devant moi. Don’t panique ! le bassin est visible sur deux niveaux et sur 360°… ou presque. Cela permet d’avoir une vision plus globale, mais aussi d’observer les espèces flemmardes qui n’ont pas envie de se bouger la nageoire. J’aurai donc d’autres possibilités d’observer ces espèces. Les parois font une bonne trentaine de centimètres d’épaisseur. Donc peu de risque que le requin la casse et donc de se retrouver noyés.
Cet immense aquarium a pour but de représenter l’océan dans sa globalité.

 

On continue la visite

Nous quittons cette semi-obscurité pour nous retrouver en plein air, sur les rivages de l’Atlantique Nord. L’atmosphère recréée est celle qui s’étend de l’Islande aux Açores (ce qui est déjà très vaste, vous en conviendrez).
Ici, la température est de 14°C.
Des récifs rocheux recouverts de varechs accueillent quelques coutumiers de cette Région. Au-dessus de nous, deux macareux s’adonnent à un concours de vol. Plus loin, un guillemot prend un malin plaisir à plonger en éclaboussant le spectateur.

Le spectacle me plaît énormément, mais je sens que d’autres surprises m’attendent encore. Alors je rentre à nouveau dans une salle.
Ici, m’attendent quelques spécimens aquatiques présents dans l’Océan Atlantique.
Des crabes et autres étoiles de mer paraissent langoureusement sur un petit rocher. D’autres petits aquariums nous présentent des truites dorées et quelques autres poissons dont j’ai oublié le nom. Je jette un coup d’oeil à l’aquarium géant. Le poisson préhistorique semble se diriguer droit vers nous. Suivi d’un ban de petits poissons, il me donne l’impression du papa qui emmène ses gosses visiter un zoo. Oh, regarde papa !! Il est rigolo le monsieur là avec son chapeau vert sur la tête.

66617321

 

Et puis on ressort.
Cette fois-ci direction l’Antarctique. La température est de 12°c. Oui, normalement en Antarctique il fait beaucoup plus froid, mais ils ont eu pitié de nous, pauvres visiteurs.
Non loin de moi, un pingouin garde jalousement l’entrée d’une cachette sous un rocher. Un coup d’oeil à droite, un coup à gauche. C’est bon y’a personne. Quant à savoir s’il s’agit d’un gorfou doré, d’un manchot de Magellan ou d’un manchot à ailerons blancs… j’en sais fichtre rien. Une tribu de sterns nous contemplent du haut de leurs rochers.

66617306

 

Retour à l’intérieur.
Pour retrouver notre grand aquarium, bien sûr. Mais aussi pour découvrir de nombreux aquariums plus petits, présentant la vie subaquatique du milieu antarctique.
En effet, comme je l’ai dit plus haut, le site a pour ambition de nous présenter la vie des océans dans son ensemble, c’est-à-dire dans l’eau, à la surface de l’eau, à 20 milles lieues sous les mers, et au bord de l’eau.
On pourra donc découvrir un série d’anémones de mer, parfaitement acclimatées aux températures « glaglatesques », des poissons dont le sang est doté d’un antigel leur permettant de supporter des températures négatives. On peut assi observer des calmars… et plein d’autres espèces mais je ne rentrerai pas dans les détails.

 

A présent, nous nous dirigeons vers la zone pacifique.

… et la grande star de l’océanorium. J’ai nommé la loutre !
En effet, difficile de passer à côté de ces deux petites rigolottes qui devant des les visages hilares des enfants (et des adultes) s’adonnent à quelques accrobaties, avant de se laisser porter, bien cool, par le courant.

66617309

Le Pacifique, c’est le plus grand des océans. 155 557 000 km² (à quelques centimètres près). Cela représente 45% de la surface des océans.
L’habitat a été recréé avec une température d’environ 17°c. On peut voir des rochers recouvers de quelque chose qui s’apparente à des moules. Mais où sont les frites ?

66617312

 

Nous continuons notre découverte du monde Pacifique. En explorant les fonds marins cette foi-ci.
On retrouve donc des aquariums accueillant tout ce beau monde.
Crabes géants de 3m d’envergure, pieuvres, étoiles de mer de couleur pourpre ou violet… voilà ce qu’on peut admirer.
Sans oublier les hippocampes, et les nombreuses espèces de poissons tels que les anguilles.

66617318

 

Enfin, nous arrivons à la dernière zone à explorer :

L’océan Indien.

Nous commençons évidemment avec la zone côtière.
Et là, je ne vais pas pouvoir vous en dire beaucoup, car j’avoue ne pas me souvenir de ce qu’il y avait. Il me semble, une reconstruction d’une mini forêt tropicale, mais je n’en suis pas sûre à 100%. La visite date et cette partie-là n’a pas dû me marquer plus que cela…

En revanche, je me souviens bien de la présentation de la vie aquatique.
Avec sa pieuvre géante dont les tentacules s’agrippent telles des ventouses à la vitre.
Avec la famille Némo, poissons clowns de leur état.

66617327
Les méduses, et coraux multicolores ne manquent pas d’émerveiller petits et grands. C’est beau, ça fait de la lumière dans le noir. Ça plait !
Les poissons également rivalisent de couleurs. On se croirait dans un kaleidoscope géant.
On en prend plein les yeux, et ça, c’est super génial !

66617324
Une dernière fois, je jette un oeil sur le bassin principal. Un mérou est tranquillement posé au fond, l’air de regarder les visiteurs. Une raie manta passa nonchalamment devant nous. Elle vit sa vie et n’a pas l’air de se soucier de nous… Un spectacle agréable aux yeux…

66617315

 

 

 

A part les aquariums, qu’est-ce qu’il y a ?

Outre le fait d’admirer des poissons et des coraux, l’océanorium propose d’autres activités.
On pourra bien sûr voir quelques reportages sur la mer, la pêche, la protection des océans. Il y a d’ailleurs un documentaire sur la pêche à la morue.

Le site propose également des activités pour les enfants. L’une d’entre elle remporte un grand succès, il s’agit de Dors avec les requins. Le but est de passer une nuit au milieu des poissons (enfin des aquariums) pour s’imprégner de l’ambiance, et du silence de la mer.

 

 

La visite est terminée, on fait le bilan.

Pourquoi, si vous êtes de passage à Lisbonne vous devez absolument visiter l’océanorium ?

  • Parce qu’il est bien agencé, tout est bien expliqué
  • Parce que le prix est abordable (10€)
  • Parce que vous allez apprendre plein de choses sur les océans
  • Parce que… c’est super et puis c’est tout

Pourquoi manquer une telle visite ?

  • Parce que vous n’avez aucun sens de l’orientation et vous n’avez jamais trouvé ce foutu aquarium.
  • Parce que vous êtes requinophobe.

A part ça, hier je suis allée au Manten, un restaurant japonais, et j’ai mangé des makis et des sashimis ^^

nemo

Publicités

Une réflexion sur “Visite de l’oceanarium de Lisbonne

  1. je ne comprends pas l’intérêt de visiter un zoo ou un aquarium ! Les animaux ne sont pas faits pour vivre enfermés dans des parcs, ils sont faits pour vivre dans la nature !!!!! Au grand air, ou dans les océans. Pour moi c’est un comportement honteux de la part de l’homme de se croire tout permis sur les animaux.
    Il est clair que si une jour je vais à Lisbonne, je ne m’abaisserai pas à votre niveau en allant visiter cet aquarium, pour regarder des poissons nager !! A bonne entendeur

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s