Archives

Le Bad (gal) article

Zyeutalement, je dois admettre que je suis assez chanceuse. Enfin, si on enlève le fait que je suis myope, astigmate et que je fais des conjonctivites. Mais disons que j’ai hérité d’une couleur d’iris pas dégueu, mais aussi de longs, très longs cils. Et moi, bah j’aime les mettre en valeur. (surtout parce qu’en fait c’est la seule chose physique que je puisse mettre en valeur ^^) C’est un peu pour ça, je crois, que je suis devenue Mascaratophile.

Des mascaras, j’en ai testé un certain nombre, avec plus ou moins de succès. Dans ma trousse à maquillage, j’ai toujours au moins 2 mascaras différents. Mais de tous, le plus top des mascaras, le number one, le must des mascaras, c’est celui dont il s’agit dans cet article. J’ai nommé le Bad Gal Lash de chez Benefit.

 

product-539976

Ce mascara, je l’ai découvert grâce à des avis sur un site de consommation (que Tequi et Lucie connaissent bien, d’ailleurs). Et bien sûr, devant les avis positifs, je me suis dit « fokjéssaye ». Et depuis au moins 3 ans, mon Benefit est toujours présent dans ma trousse à maquillage. Bien sûr, ce n’est pas le seul mascara que je possède. Mais c’est le seul qui aura TOUJOURS sa place chez moi.

 

Mais pourquoi est-ce que je le trouve si super ?

La Bad Gal n’a pas un design ultra sophistiqué. Son emballage est très joli, mais ce n’est pas non plus une œuvre d’art.
Le Bad Gal ne marche ni à l’électricité, ni grâce aux empruntes digitales, ni à l’énergie solaire. C’est un tube tout con. Comme presque tous les mascaras.
Le Bad Gal ne vibre pas, ne chante pas et ne s’éclaire pas quand on l’utilise.
Le Bad Gal ne possède pas de brosse tordue, courbée ou torsadée.

Bref, le Bad Gal est un mascara qui ressemble à un… mascara. Sans inventions ultrasophistiquéees, inovations ultra confidentielles, ou je ne sais quoi d’autre.
En revanche, Le Bad Gal a une grosse brosse.

badgal
Et il faut bien admettre que la première fois, j’ai été impressionnée. Pour ma part, j’ai des grands cils, donc ça ne me posait pas de problème. Mais je me suis demandée, celles qui ont des mini-cils, elles font comment pour pas s’en mettre partout? D’après ce que j’en ai vu et lu, visiblement ce n’est pas un soucis. Mais quand même, la brosse elle passe pas inaperçue !

 

Mais alors, mes cils et moi-même, comment ça se passe ?

Très bien merci

Pour commencer, je trouve qu’il s’applique très facilement, malgré sa grosse brosse. Contrairement à beaucoup de mascaras, il est posable sur les cils dès la sortie du tube puisque je ne constate que très rarement du surplus de produit sur la brosse. Aucun gros magma sur la pointe. Oui, bon d’accord, au bout de 6 ou 7 mois ça le fait de plus en plus. Mais c’est normal, le pauvre commence à se faire vieux.

Ensuite je mascarate mes cils. Et oh bonheur ! J’ai du mascara sur les cils… et nulle part ailleurs. Non, je n’ai pas de mascara dans les sourcils. Ni sur les paupières. Même si je ne passe jamais 3 heures à me mette du fard à paupières (surtout parce que je sais pas faire), je trouve ça vachement appréciable de ne pas devoir tout recommencer. Surtout le matin quand je me suis levée à 4h40 et que je suis encore en mode radar.

en mode ahurie du matin

en mode ahurie du matin

J’ai passé une première couche, et le résultat est déjà bien visible. C’est sobre et naturel. Très bien pour un maquillage rapide et simple pour les jours où t’es un peu à la bourre et que tu n’as pas trop de temps à passer devant ton miroir.

 

Un couche c’est chouette. Mais avec deux couches (oui, oui, on parle toujours de mascara)ou plus, c’est encore mieux ! 

Et ce, même avec un make up léger, un deuxième passage de brosse fait tout de suite la différence. La deuxième application se fait sans problème. La brosse glisse bien et je ne déplore pas de paquets ou de matière résiduelle toute moche.
Au niveau du résultat, et bien j’adore !! Forcément, il y a plus de matière donc forcément mes cils sont plus épais, plus fournis. Pour autant, ils ne font pas allourdis. C’est top !

 

il se passe des choses magnifiques à mon plafond

il se passe des choses magnifiques à mon plafond

Quand j’ai envie de forcer le crayon et le fard, je force aussi le mascara en passant plusieurs couches. J’avais peur qe ça fasse trop carton. Même pas. J’ai testé des mascaras qui, rien qu’avec un passage donnait un effet beaucoup moins naturel que mon bad gal adoré.

bad gal

Et la tenue sur la journée ?
Bah nickel, moi j’dis ! En fin de journée mon mascara est toujours sur les cils. Il n’a pas coulé.
Mais ce qu’il y a de génial aussi, c’est que bien qu’il ne soit pas water-plouf, et bien il ne dégouline pas. Même quand je chiale au ciné parce que le petit chaton du héros il est mort. Non parce que, vous vous imaginez, vous, sortir de la salle avec du mascara plein les joues ?

En ce qui concerne le démaquillage, avec une huile démaquillante ça part très bien. Et je n’ai pas eu à déplorer des pertes intempestives de cils. C’est toujours appréciable.

En conclusion, le Bad Gal de Benefit il est génial et puis c’est tout !

En fait, j'suis une pro de l'écarquillement des yeux !

En fait, j’suis une pro de l’écarquillement des yeux !

 

Publicités

Le cocktail by cottage : Pina colada

L’ananas fait sans aucun doute parti de mes fruits favoris. En tout temps, je me délecte avec délice d’un bon jus d’ananas frais. Une salade de fruits avec de l’ananas est une salade de fruits réussie. J’ai quasiment toujours une conserve d’ananas en tranches dans mon placard. Il m’est arrivé aussi d’acheter de l’ananas congelé prédécoupé. Et bien sûr, acheter un beau gros ananas au marché, quoi de mieux ? A part le fait que l’ananas est certainement le fruit le plus chiant à couper…
Bref, j’adore l’ananas.

Je suis aussi une fana de noix de coco, et de son lait de coco.
En fait, si tu ajoutes la mangue, tu constateras que je kiffe les fruits les plus compliqués à couper.

Et puis j’aime le rhum. Mais pas pur. Je l’aime accompagné. Au hasard d’ananas et de lait de coco. Là ouais, je kiffe !

J’aurais pu ne pas écrire ces précédentes lignes et vous dire simplement que j’aime la pina colada. Certes. J’aurais pu…

Et si je ne refuse pas de temps à autre ce petit cocktail alcoolisé, j’avoue que me laver avec ne m’avait jamais traversé l’esprit. Pas plus que de prendre un bain au champagne par exemple. D’autant plus que je n’ai pas de baignoire.

Alors, le jour où je suis tombée sur ce Cottage intitulé « happy shower Pina Colada », mon neurone s’est emballé, et telle une furie je me suis précipitée dessus pour le mettre dans mon panier.

IMG_1727

Car outre son nom de « happy shower », c’est la mention aux « aux extraits d’ananas vitaminé » qui a eu raison de moi. Non parce que l’ananas est vitaminé (personnellement, je trouve ce genre de précision racolleuse totalement débile), mais pour l’ananas en lui-même. Vitaminé ou pas. Parce que si j’adore manger de l’ananas, figurez-vous que jusqu’alors je n’avais jamais eu l’idée de me laver avec un gel douche ayant cette odeur. D’ailleurs, à y réfléchir ce n’est pas un parfum que l’on croise souvent dans les gammes de produits lavants. Il me fallait donc absolument essayer ce gel douche qui me tendait… rien du tout en fait, mais qui me les tendait quand même.

Ah oui, et puis la bouteille en elle-même est plutôt fun. Et ça, c’est bon pour le moral et pour commencer la journée de bon pied.

Ce que j’aime sur cette bouteille, mise à part sa jolie couleur, c’est qu’elle est hyper pratique. Ici, pas de bouchon à dévisser et revisser, pas de clapet qui te bousille l’ongle chaque fois que t’essaies de le soulever. Juste un système que tu lèves ou baisses pour permettre l’ouverture ou la fermeture. Comme sur certains produits à vaisselle en fait. Donc, même quand tu as les mains mouillées et glissantes, même si t’as pas d’ongles, et bien tu peux toujours ouvrir ta bouteilles sans difficulté.
Bon, il est vrai que ce système a ses limites dans le sens où un rien suffit à l’ouvrir. Et forcément, si tu emmènes ton gel douche en vacances, tu cours le risque de te retrouver avec du gel douche partout dans ta trousse de toilette. Mais comme tu es quelqu’un d’intelligent et précautionneux, tu auras bien sûr pensé à bloquer l’ouverture avec un bout de scotch. Alors, cette mésaventure ne t’arrivera pas.

J’aime aussi le fait qu’elle ne soit pas trop grosse et qu’on puisse facilement la prendre en main. Même quand on a des petites mains.

 

Avant de m’en servir comme il se doit, c’est-à-dire pour me laver, j’étais curieuse de savoir quelle serait son odeur, et surtout de savoir si cela se rapprochait du fameux cocktail.
Alors, est-ce que ce gel douche sent l’ananas et le lait de coco ? Oui pour le premier, non pour le second. En effet, dès que j’ai mis mon nez au dessus de l’ouverture, j’ai senti cette effluve d’ananas envahir mes narines. Une odeur sucrée assez puissante. Peut-être même un peu trop, et j’espère d’ailleurs qu’elle va s’atténuer une fois rincée sur le corps. Non, passer pour un ananas géant toute la journée ne m’enchante pas plus que ça. Même si l’ananas c’est super bon. Quant au lait de coco, et bien il se fait très, très discret. Tellement discret que sur le coup, je me suis demandée s’il y en avait dedans. Alors, j’ai jeté un œil sur la compo.

IMG_1728Vous voyez une mention de lait de coco, vous ? Moi non ! C’est peut-être pour ça que je n’ai pas trouvé l’odeur. Et le rhum, vous en voyez ? Moi non plus !! Je peux même pas me soûler sous la douche. Non mais c’est quoi cette arnaque ?!

Tiens, et si j’essayais de goûter ce gel douche ? Au cas où y aurait quand même du rhum dedans…

IMG_1732Au cas où tu te demanderais si je l’ai réellement fait, rassure-toi je n’ai pas été jusque là. C’était juste histoire de mettre une photo débile.

Donc, tout ça pour dire que ce gel douche aurait pu s’appeler, aurait du s’appeler « gel douche à l’ananas ». Mais ça fait moins accrocheur que Pina Colada, je reconnais. Mais n’empêche que c’est quand même assez mensonger quoi !

 

Après ça, il est temps de le tester ce gel douche.

Alors, je verse un peu de produit.

IMG_1735

Je jure que pour la forme j’ai pas fait exprès…

Et puis je fais mousser.

IMG_1739Ça mousse, mais pas de quoi organiser une soirée mousse en boîte de nuit. C’est plutôt léger, même. L’avantage, c’est que comme il n’y a pas beaucoup de mousse, le rinçage s’en trouve facilité. 

Juste avant, je me demandais si l’odeur de l’ananas resterait aussi persistante après le rinçage. Il est donc temps d’avoir la réponse.

IMG_1741

là, j’suis en train de sniffer ma main

 

Verdict : ça sent toujours l’ananas, mais c’est beaucoup plus subtil. L’odeur que je trouvais limite agressive au début est bien atténuée. Et j’aime ça. Quand au lait de coco, il est définitivement aux abonnés absents.

Et si on parlait hydratation ?
Tu as une peau à tendance sèche ? Un conseil, oublie tout de suite ce gel douche ! Parce qu’il n’hydrate absolument pas. Certes, il ne m’a pas desquamée, mais ce n’est pas grâce à ce gel douche que ma peau, à tendance très sèche à la base, va retrouver une hydratation à toute épreuve. L’étape hydratation est donc indispensable en sortant de la douche. Et ça, c’est un peu flop, parce que du coup, je ne peux pas profiter longtemps de l’odeur d’ananas.

 

Bilan de cette expérience geldouchesque
Une bouteille trop chouette avec un nom fun qui fait envie. Parce que oui, quand on me parle de Pina Colada je réponds présente. Sauf que si tu me proposes une pina colada et que tu me présentes un jus d’ananas, j’ai un peu envie de te demander si par hasard tu me prendrais pas pour un lapin de six semaines. Même si ton jus d’ananas il est bon, j’ai demandé un cocktail !

Au final, je suis assez mitigée par ce cottage qui à mon sens ne remplit pas toutes mes exigences en matière de gel douche. Celui-là, je ne pense pas le racheter. Mais je ne suis pas contre en essayer un autre de la même gamme.

 

Pour finir, demandons à Léonard ce qu’il en pense.

IMG_1742Visiblement, Leonard a l’air d’apprécier l’odeur…

L’article où je ramène ma fraise, sans menthir

Depuis toujours, je suis fan de l’odeur de menthe, et j’adore la fraise. Alors, le jour où, en faisant mes courses, j’ai découvert le gel douche fraise menthe de chez Cottage, je n’ai pas plus résister.

D’un geste fébrile je l’attrappa.
Son clapet j’ouvra
Son odeur je senta
Et grave je kiffa
Résister, point ne pouva
Dans mon cabas je le metta
A la caisse deux petits euros je déboursa
Puis, chez moi je rentra
Et sur l’étagère de ma douche le Cottage je déposa.
(Cet article est sponsorisé par Bescherelle)

 

119416644

J’avoue, je le confesse. Si j’ai acheté ce Cottage c’est non seulement parce qu’il sentait super bon à sec, mais aussi parce que la bouteille elle est super belle. Elle arbore une jolie robe rose. Un rose que j’aime particulièrement car il fait très girly.

 

Parlons de son odeur à sec, justement. A l’instant où j’ai mis mon nez sur le trou (de la bouteille), je me suis sentie envahie par une odeur de champs de fraises, entouré par des pieds de menthe. Vous saisissez ? Non ? Dommage parce que c’est juste extra !
Imaginez-vous dans un champ de fraises. Vous sentez cette odeur naturelle du fruit. Rien à voir avec cette odeur chimique que vous avez maintes fois sentie dans d’autres gels douche. Cependant, au fur et à mesure que vous vous rapprochez du bord du champ, une autre odeur vient vous chatouiller les narines. Oui, il s’agit bien d’une odeur de menthe fraîche. Vous êtes heureux et votre principal souci est de savoir si vous allez cueillir quelques feuilles de menthe pour les placer sous votre nez, tout en vous promenant au milieu de fraises, ou bien si vous allez vous allonger dans l’herbe, très, très près des pieds de menthe, et y manger quelques fraises.

Je suis super fan.

 

Et pourtant, comme vous pouvez le constater, dans ce flacon il n’y a pas que de la fraise et de la menthe…

 

image-71

 

Je passe à la douche

J’ouvre sans difficulté le clapet du flacon, puis verse du produit sur ma fleur de douche. Un liquide blanc laiteux s’y dépose. La texture fait penser à du lait, ce qui n’a rien de surprenant car il s’agit d’une douche lait.
Le produit est assez liquide, toutefois il ne coule pas trop vite. On peut facilement doser la quantité.
Au contact de la peau, une mousse onctueuse et généreuse se forme. Cela fait comme un tapis de mousse qui enveloppe et protège le corps. Et moi j’adore quand y a plein de mousse. Même si je sais que la mousse n’est pas garante d’un bon lavage. Moi, ça me réconforte. C’est mon moment bonheur.

 
Et l’odeur alors ?
Aaaah l’odeur…. Aaaaaaaaah miaaaaaaaaaaam !!!
L’odeur est… rhaaaaaaaa lovely love !!
Ce parfum de fraise et de menthe c’est… *soupir et air béat ON*
J’avais peur que l’odeur ne vire en un truc chimique, et bien pas du tout. La fraise dégage toujours un parfum naturel et la menthe… c’est kiffant épicétout !
C’est que j’y prenais goût à toute cette mousse qui sent trop bon. J’y serais bien restée toute la journée… Mais allez expliquer à votre chef que non, vous ne pouvez pas ouvrir l’agence parce que vous êtes en train de kiffer le parfum de votre gel douche… Alors, je me suis rincée. Et j’ai évacué la mousse de mon bac à douche, sans difficulté. Heureusement, parce que j’aime pas passer 3 heures à tenter d’évacuer de la mousse.

 

Une fois rincée et séchée. Une odeur fugace est restée sur ma peau. Cependant, il est difficile de reconnaître l’odeur de la fraise ou de la menthe.
En tout les cas, ça sent bon. Je sens le propre.
Et d’ailleurs, je me sens propre. Et ça tombe bien, c’est un peu pour ça que je prends des douches.

Côté hydratation, ce gel douche est très satisfaisant. En effet, si je zappe l’étape hydratation, je ne suis pas gênée toute la journée par une peau qui tiraille. Et pourtant, j’ai une peau à tendance sèche.

 

La conclusion dé-menthe

Je kiffe ce Cottage.

Le premier qui fait un zest a perdu

50 secondes.
C’est grosso modo le temps qu’il me faut pour me rendre de mon lieu de travail à la boutique Lush la plus proche.
C’est c’est une moyenne. Parce qu’une fois, j’ai mis plus d’une minute pour m’y rendre. Tout ça à cause du papi et de la mamie juste devant moi qui bloquaient l’escaltor avec leurs valise. Vous savez ? Ces papi mamie qui restent plantés devant l’escalator à se demander s’il doivent encore descendre d’un niveau. Bref, ils m’ont fait perdre du temps. Une honte moi j’dis !! ^^
Ce n’est pas pour autant que je vais tous les jours acheter quelque chose, mais de temps en temps, je suis bien obligée d’aller faire une petite visite, n’est-ce pas ?

Lors de ma dernière visite, mon choix s’est porté sur La bohème.

 

Pourquoi donc ce choix ?

1- Parce que je voulais un savon. Et ça tombe bien parce que la bohème c’est un savon.
2- Parce que je kiffe l’odeur des agrumes. La bohême ça sent le citron.
3- Parce que j’ai déjà testé et que j’aime !

Vous avez donc compris que « La bohème » c’est un savon à l’odeur de citron.

 

Au niveau des ingrédients, on trouve tout ce qui suit dedans :

Huile de colza, Huile de noix de coco (Cocos nucifera), Eau (Aqua), Glycérine, Propylène glycol, Huile essentielle de citron (Citrus limonum), Hydroxyde de sodium, Stéarate de sodium, Chlorure de sodium, EDTA tétrasodique, Citral, Limonène, Linalol, Parfum.
Je vous laisse le soin de repérer ce qui est bien, pas bien, naturel pas naturel, etc.

 

Et sinon il est bien ce savon ?

Clairement, ce n’est pas pour son aspect que j’ai acheté La bohême. Parce qu’en fait c’est juste un savon jaune avec des trucs dedans. Moi je le trouve pas spécialement joli. Mais j’ai vu plus moche.

En revanche, son odeur de citron ça j’ai immédiatement été charmée. Parce que le citron ça sent trop trop bon.

Sous la douche, je frotte un peu le savon sur la fleur de douche, puis je me passe la fdd sur le corps. La mousse est au rendez-vous, et moi je trouve ça super chouette, parce que j’adore quand y a plein de mousse. Certes, quand y a de la mousse ça peut être un peu plus galère à tout évacuer du bac, mais n’empêche que la mousse c’est trop super !

L’odeur du savon est juste géniale !! Je me croirais presque au milieu d’une forêt de citronniers, et j’aurais bien envie de cueillir un citron pour le manger…. Avec un peu du sucre, bien entendu. Parce que le citron nature… eurk !

 

ça sen bon ? ouais, trop !

ça sen bon ? ouais, trop !

Par chance, la mousse s’évacue relativement bien. Malheureusement, l’odeur évacue parfaitement aussi. Et je sais dores et déjà qu’au sortir de la douche je ne vais pas sentir l’agrume à 10 mètres à la ronde. Zutalors !!

Donc, je sors de la douche et je me sèche.
Effectivement, je n’embaume pas le citron. Mais au moins je suis propre, et c’est bien là le plus important (enfin, je crois. Suis pas sûre ^^).

Ma peau va bien. Elle n’est pas super hydratée, mais je n’ai aucune gêne à déplorer de ce côté-ci. Par contre, en période « peau qui sèche et qui tire », j’évite de l’utiliser, car je le trouve un peu juste niveau hydratation.

 

En conclusion

Si tu aimes l’odeur du citron, que tu as une peau pas trop sèche et que t’as envie de tester un savon Lush répondant à ces critères, t’as plus qu’à te procurer La bohême.

 

Et c'est bon ? Nan, ç'pas bon !

Et c’est bon ? Nan, ç’pas bon !