Chimères. Xian Moriarty

Ce que j’aime avec les partenariats, c’est découvrir des nouveaux auteurs et des maisons d’éditions que me sont inconnues. Et donc, grâce à ce partenariat, j’ai pu découvrir la nouvelle de Xian Moriarty et faire la connaissance des éditions Flammèche, que je remercie d’ailleurs pour m’avoir permis cette découverte.

 

 

Synopsis

Mai 1610.
Paris est en émoi suite à l’assassinat du roi Henri IV. Mais Hector n’a que faire des intrigues politiques qui secouent la capitale. Un homme à l’allure inquiétante a fait enlever ses sœurs et il est prêt à tout pour les retrouver.
Cependant, le bretteur est loin d’imaginer quels sombres desseins se jouent réellement dans les entrailles de la ville.

 

Mon avis

Chimères est une courte nouvelle d’une trentaine de pages. (réflexion à moi-même : courte nouvelle, c’est pas un pléonasme ça ?). Une histoire qui se lit donc très rapidement.
Hector est un bretteur qui n’a pas vu sa famille depuis longtemps, et va devoir partir à la recherche de ses sœurs suite à leur disparition. Mais Hector n’est pas au bout de ses surprises, et va se retrouver confronté à une réalité qu’il ne soupçonnait pas…
S’agissant d’une nouvelle, l’action se met très rapidement en place, et les personnages très rapidement campés.
J’ai bien aimé le contexte historique dans lequel se déroule l’action. Ce mélange d’Histoire de France avec la fiction est attirant.
L’intrigue en elle-même est également intéressante. Très vite je me suis intéressée au sort d’Hector, je me suis demandée ce qui était arrivé à sa famille. C’est un personnage très énigmatique, comme peut en témoigner son passé sombre de tueur à gage, et en même temps attachant quand on voit avec quelle détermination il souhaite retrouver ses sœurs. C’est donc avec un grand intérêt que j’ai suivi son évolution, ses découvertes lors de son enquête…
Le style de l’auteur est dans l’ensemble bien plaisant. Il y a juste les parties de dialogues avec hector qui ne m’ont pas convaincu. En effet, le fait de couper les mots avec des apostrophes pour accentuer l’effet « parler patois » n’était pas indipensable à mon sens. Je pense que les dialogues auraient été plus percutants en étant écrits en français plus classique.

Si j’ai aimé l’action en elle-même, je suis en revanche plus réservée sur les tenants et les aboutissants de cette histoire d’enlèvement. Alors, certes le propre d’une nouvelle c’est d’être court, et par conséquent on ne s’attarde pas sur les détails. Le problème c’est qu’il m’a tout de même manqué quelques éléments pour vraiment apprécier cette histoire. Le contexte de la disparition est expliqué, et même s’il y a quelques zones d’ombres, le peu d’éléments suffit à comprendre l’histoire. Mais concernant le but ultime, là j’ai été pas mal frustrée. Déjà parce qu’il y a trop de questions qui restent en suspens (dans quel but ? Qui ? Comment ?…), mais également car le thème de la chimère – qui est le titre et donc le thème de la nouvelle – n’est qu’effleuré. J’aurais tellement voulu savoir qui était cette chimère, quel était son dessein… Or, la nouvelle se termine sans que je comprenne qui elle est.
Je pense que cette histoire aurait mérité d’être développée un tout petit peu plus, afin de mieux en cerner la dimension fantastique.
Même si elle n’est pas parfaite, cette nouvelle mérite quand même d’être lue, pour l’action qui s’y déroule et pour se personnage principal qui s’avère attachant.

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s