Les cendres froides. Valentin Musso

Vous savez quoi ? Je n’ai jamais lu de roman de Guillaume Musso. Dingue hein ? Un jour, faudra que j’y remédie. En attendant, j’ai lu un livre du petit frère : Valentin. Parce que pour la dernière édition du challenge Livra’deux pour pal’addict, ma binôme Paikanne l’avait sélectionné.

 

 

Synopsis

Le drame, quand on commence à creuser le passé, c’est qu’il faut aller jusqu’au bout. 1999. A la mort de son grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d’un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraitée est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l’entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression … Rien ne l’empêchera de plonger au coeur d’un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu’il aime en danger …

 

 

Mon avis

Si j’avais bien sûr entendu parler des lebensborn auparavant, je n’avais jamais fait attention jusqu’ici à quel point ce thème était finalement peut traîté, que ce soit dans la littérature que dans les documentaires. Bien qu’il s’agisse d’une fiction, ce thriller permet d’avoir une approche de ce qu’étaient ces maternités particulières.

Les cendres froides est un mélange de thriller et de roman historique. Deux thèmes que j’affectionne particulièrement. La construction même du roman alterne deux époques : la contemporaine, et les années de Guerre. Si vous avez lu quelques uns de mes avis, vous savez que c’est un style que j’adore. Et sinon, et bien maintenant vous le savez ! Donc, de l’histoire, du thriller, des alternations d’époques… bref, ce roman avait vraiment tout pour me plaire… Et d’ailleurs il m’a plu. Vraiment beaucoup plu !!

Dans ce roman, plusieurs pistes vont être explorées simultanément. Tout d’abord, il y a cette femme de 80 ans retrouvée morte chez elle. Les soupçons s’orientent rapidement vers un meurtre. Mais qui a bien pu vouloir tuer cette tranquille octogénaire sans histoire ? Et surtout, pourquoi ? La police va aller de surprise en découverte pour se retrouver confrontée à une réalité qu’ils ignoraient totalement. Ensuite, il y a l’histoire d’Aurélien Cochet et de sa famille. En effet, quand son grand-père décède, Aurélien est loin de s’imaginer tous les secrets qui entourent la vie de son aïeul. Or, il y a des vérités qui ne sont pas faciles à entendre et encore moins à comprendre. Mais le jeune homme veut savoir, et il est prêt à tout pour aller jusqu’au bout. Oui mais, quand il commence à recevoir des menaces, que ses proches sont directement attaqués, le doute commence à se faire ressentir. Faut-il vraiment aller au terme des investigations, ou bien faut-il mieux protéger les personnes vivantes ? Car le passé se fait de plus en plus présent dans la vie d’Aurélien, et visiblement, quelqu’un a l’air de penser que ressasser le passé n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Enfin, il y a les chapitres se déroulant durant la guerre et ne faisant vivre cette période de l’intérieur. Nous sommes plongés en plein cœur de l’histoire, de celle qui va avoir des conséquences sur la suite des événements. Au fur et à mesure, on pressent que l’histoire d’antan sera intimement liée à l’actuelle, et d’ailleurs, j’ai compris avant le dénouement final ce qui pouvaient les rapprocher. Mais j’étais curieuse de savoir comment l’auteur allait croiser tout cela. Car dans un thriller, si connaître le dénouement est important, je trouve tout aussi excitant de savoir comment va s’y prendre l’écrivain pour annoncer la chute de son histoire. Et pour le coup, j’ai été agréablement surprise. Car il y a bien sûr des choses qui j’avais deviné, des secrets qui finalement ne seront pas gardés bien longtemps. Mais il y a aussi de nombreux aspects que je ne soupçonnais pas, et qui m’auront tenu en haleine jusqu’au bout. Valentin Musso nous offre quelques retournements de situations dignes d’un thriller de qualité. Et quand tout ça se mêle à un pan historique assez méconnu, ça ne peut que me plaire.

Je tiens à souligner également la qualité de l’écriture. Une plume qui démontre la richesse de la langue française, Valentin Musso n’hésite pas à utiliser des synonymes et des mots plus ou moins usités afin d’enrichir son texte. Mais également un style qui sait parfaitement refléter les émotions des personnages, ou encore l’atmosphère. Elle se fait incisive et franche lorsqu’il s’agit des moments où Aurélien se fait menacer, ou au contraire nostalgique et grave quand le récit le demande.

Au final, Les cendres froides est un excellent thriller sur fond historique, une histoire qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Pour ma part il fait partie de mon top 3 des romans lus en 2014.

 

Merci à Paikanne de m’avoir suggéré cette lecture, pour le challenge 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Les cendres froides. Valentin Musso

  1. Je continue de lire du bien de lui, alors je vais probablement aller chercher des livres du « petit frère » ! :p (Moi non plus pas lu Guillaume) Je ne connaissais pas ce « détail » à propos des lebensborn mais j’imagine très bien qu’on puisse le placer dans un roman policier d’après ce que tu en dis. En fait le résumé tout court me donne envie de lire ce livre, et vu que tu n’en dis que du bien je vais probablement y aller les yeux fermés si je trouve celui-ci en bibliothèque.

  2. Moi, j’ai lu du G.Musso, tous en fait ^^ et quand j’ai vu ce roman du frangin… je craignais tomber sur un style trop similaire mais j’ai voulu lui donner une chance surtout qu’il aborde la période nazi et que ça me captive toujours 😉 résultat très concluant, depuis j’ai le murmure de l’ogre qui m’attends et je compte bien dans le futur me procurer son dernier sorti 😉

  3. Ah ben s’il est aussi bon il faut que je le découvre impérativement !!! Ils ont un truc avec l’écriture dans la famille !

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s