Archives de tags | saga

Les bannis et les proscrits, tome 3. James Clemens

Les bannis et les proscrits est une saga de fantasy que j’affectionne particulièrement. En tout cas, j’avais adoré les deux premiers tomes qui m’avaient vraiment donné envie de connaître la suite.

Donc, j’ai emprunté le 3ème tome à la bibliothèque.

Synopsis

La magie sanglante est un pouvoir ravageur…
La jeune Elena le tient entre ses mains – et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val’loa, la cité légendaire sur laquelle règne Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir.
Pour s’en emparer, Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er’ril, le seul homme qui sache comment en déverrouiller les protections magiques, ou encore son dragon Ragnar’k…

 

Mon avis

Comme les deux tomes précédents, l’histoire m’a une fois de plus tenue en haleine du début à la fin.

La quête d’Elena pour récupérer le fameux journal sanglant continue, et les ennuis qui vont avec aussi.
Ce que j’aime dans cette saga littéraire, c’est que même si l’auteur s’attarde sur certains détails, qu’il prend le temps de raconter son histoire, et bien cette histoire, justement, évolue. Il ne me donne pas l’impression de donner des fausses pistes et des suspens à trois sous juste pour rajouter des pages au livre. Contrairement à ce que j’avais ressenti en lisant Les chevaliers d’Emeraude.

Dans ce tome, on voit clairement Elena prendre en maturité, devenir une femme. Ce qui va bien sûr la préoccuper un peu, mais surtout ne va pas laisser indifférent tous ses compagnons de voyage. Mais elle n’est pas la seule à évoluer significativement ! En effet, son frère Joach va lui aussi aller de découverte en découverte. Et si dans les tomes précédents, j’avais du mal à saisir ce que l’auteur pensait faire de ce personnage, à présent j’avoue être assez impatiente de savoir comment il va évoluer par la suite.
J’apprécie aussi le fait que le le groupe entourant l’héroïne ne soit pas immuable, ce qui donne une certaine ouverture à l’intrigue et la rend moins linéaire. En plus, on fait la connaissance de nouveaux personnages, comme par exemple Mama Freda et son fidèle Tikal qui est la prunelle de ses yeux. Dans tous les sens du terme.

Mais je crois que ce que j’apprécie le plus dans cette saga n’est pas tant l’histoire en elle-même que l’univers créé par James Clemens. Parce que je trouve ses descriptions absolument sublimes et criantes de réalisme. Le Leviathan par exemple, il est plus vrai que nature, quoi !

Tout ça pour dire que je suis toujours autant fan de cette saga, et qu’il faut que j’aille à la bibliothèque emprunter le tome 4. Parce que je veux savoir la suite, moi !!

Je sais que je n’ai pas énormément développé mon avis, mais je pense que je ferai quelque chose de plus complet quand j’aurai terminé la saga.

Les chevaliers d’Emeraude : T1

Je participe, via le site Livraddict, au challenge Livra’deux pour Pal’addict. Le but est simple : Mon binôme choisit trois livres dans ma pàl (pile à lire) dont il souhaiterait avoir mon avis, et moi j’en lis et chronique un parmi ces trois durant le temps imparti du challenge.
Pour cette 6ème édition, j’ai décidé de le faire avec Fille-de-lecture, et vous pourrez d’ailleurs retrouver sur son blog son avis sur La Prophétie des pierres livre que j’avais choisi pour elle.

Pour ma part, j’ai choisi « Les chevaliers d’Emeraude ». Parce que ça fait juste deux ans qu’il traîne sur mon étagère et qu’il était donc temps que je me mette à cette saga.

 

 

 

Synopsis

L’Empereur Noir, Amecareth, a levé ses armées monstrueuses pour envahir les royaumes du continent d’Enkidiev. Bientôt, la terre de Shola subit les attaques féroces des sinistres dragons et des impitoyables hommes-insectes. Pourquoi les troupes d’Amecareth reviennent-elles sur le continent après des siècles de paix, mettant à feu et à sang le royaume glacé de Shola ? Les sept Chevaliers d’Émeraude – six hommes et une femme – sont les seuls à pouvoir percer ce mystère, inverser le destin et repousser les forces du Mal. Ils devront pour cela accomplir l’étrange prophétie qui lie Kira, une petite fille de deux ans, au sort du monde.

 

 

Mon avis

Ce livre n’est que le premier d’une longue saga qui compte pas moins de 12 tomes. Et un premier livre, c’est vachement important, parce que c’est lui qui donne la température, lui qui va donner envie de continuer l’aventure dans l’univers créé par l’auteur. Ou pas.

Et donc, à la question « ai-je envie de lire les autres tomes des chevaliers d’Emeraude ? » la réponse est Oui.
Pour des raisons positives comme négatives.

 

Pourquoi je suis impatiente de lire la suite ?

Parce que j’ai aimé le monde créé par Anne Robillard. Ces pays aux noms de pierres précieuses, dont il nous reste beaucoup à découvrir encore, augurent un monde fantastique au passé plus qu’intéressant. J’ai envie d’en savoir plus sur ces différents lieux.

Parce que je veux savoir où va mener cette grande quête des chevaliers d’Emeraude. J’ai envie de savoir ce que va donner leurs actions menées dans les différentes contrées de ce Monde.

Parce que j’ai hâte de réellement faire connaissance avec l’ennemi. Que cherchent réellement les hommes-insectes ? Y a-t-il une autre raison à leur invasion que de vouloir récupérer la fille de l’Empereur Noir ?

Je suis curieuse de savoir ce que va devenir Kira, un personnage qui a tout le potentiel pour rendre cette histoire captivante.

Parce que y a des dragons dans l’histoire, et moi, j’adore les dragons. Qu’ils soient gentils ou méchants.

 

Ces deux ou trois choses qui, j’espère, s’amélioreront dans les deux prochains tomes pour me donner envie de lire cette saga jusqu’au bout

Ce premier livre est bien sûr un livre d’introduction, et à ce titre, l’action n’est pas encore tout à fait lancée. J’espère sincèrement rentrer rapidement dans le vif du sujet, et ne pas devoir me farcir 5 tomes avant qu’il ne se passe quelque chose de percutant.

J’en attends beaucoup également à propos de l’évolution des personnages, et notamment des sept chevaliers d’Emeraude. J’avoue être pour l’instant un peu mitigée, car si ce sont, à n’en pas douter, de braves chevaliers, ils ont à mon goût un côté trop lisse, tro propre sur eux. Ils savent qu’ils ne sont pas parfaits, qu’ils ont chacun leur point faible, mais le fait que chacun d’entre eux l’accepte si facilement, qu’ils arrivent si aisément à se remettre en question, bah je sais pas, je trouve ça trop guimauve. Bref, j’espère par la suite découvrir chez ces chevaliers des failles autres que celui qui s’énerve facilement, ou celui qui n’accepte pas d’être contedit.

Enfin, Les chevaliers d’Emeraude est un livre de Fantasy, et l’Univers créé, la magie présente, la quête du Bien contre le Mal et tout ça nous le rappelle bien. Le hic, c’est que selon moi, il manque quelque chose de plus personnel à l’auteur pour vraiment la différencier des autres sagas de ce type. Je ne dirais pas qu’elle fait cliché, mais j’espère vraiment que par la suite, cette histoire trouvera un identité qui lui est propre. En clair, j’attends autre chose qu’un simple affrontement entre les chevaliers d’Emeraude et les hommes Insectes.

 

En conclusion, un premier tome certes très introductif, avec des défauts, mais suffisamment intéressant pour me donner envie de lire le prochain tome.

 

 Livre lu dans le cadre du challenge