Archives de tags | beauté

Le billet où tu peux me suivre à la trace

Chaque été, la chaleur ne manque pas de me rappeler un fait indéniable : Je ne suis pas une princesse. Non seulement je transpire, mais en plus ma transpiration ne sent pas le mimosa. Enfin, à ce qu’il paraît…

Donc, des fois j’achète des déodorants.
Et dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur un anti-transpirant de la marque Nivea : le Sensitive & Pure.

 

IMG_1378

 

 

Pourquoi ce choix ?

Parce que je n’ai rien contre Nivea. Et rien pour non plus en fait.
Parce que c’est indiqué Pour peaux sensibles, et ça c’est moi !
Parce qu’il est 0% alcool, paraben et conservateur.
Parce qu’il est en spray et que je je préfère les spray aux sticks. En fait, j’aime pas trop les déos stick.
Parce qu’il était en promotion sur le site Houra

Nivea nous dit que cet anti-transpirant (et non déodorant) est aux extraits de camomille et d’huile d’avocat. Il est certes sans paraben, conservateur et alcool, mais il n’en a pas moins une liste d’ingrédients qui, que… bah je vous laisse juger (parce que je ne suis pas douée pour ça).

 

IMG_1373

 

Pour l’utilisation, c’est simple : on vaporise à 15 cm de l’aisselle (oui, c’est précis ! on déconne pas avec une vaporisation d’anti-transpirant), et on laisse sécher.

 

Et dans les faits, ça donne quoi ?

Donc, j’ai dégainé mon flacon,je l’ai agité comme préconnisé, j’ai levé un bras, j’ai fait pschit sous l’aisselle… et j’ai pas songé à laisser sécher. Parce que c’était le matin et que j’étais juste un peu pressée.
Au niveau de l’odeur, elle est correcte, rien à dire de spécial.
La sensation d’utilisation n’est pas désagréable. Je n’ai pas ressenti de picotement ou de sensation de froid ou chaud. Cependant, je ne pourrai pas vous dire ce qu’il en est d’une utilisation de ce produit après une épilation ou un rasage d’aisselles. Et oui, il se trouve que j’ai une pilosité axillaire très peu développée. En gros, un coup de rasoir 3 fois par an me suffit.
Ça c’est pour les points positifs.

Comme je l’ai dit, je n’ai pas laissé sécher le produit.
Or, en me changeant sur mon lieu de travail, ô surprise ! De jolies traînées blanches décoraient mon t-shirt. Alors, ces dernières sont parties très facilement, il a suffit que je secoue un peu mon t-shirt, mais quand même !! Moi je trouve pas ça glop des traces blanches sur un haut.

Par la suite, j’ai donc pensé à laisser sécher un peu. Mais ! Bah ça fait toujours des traces blanches qu’il faut retirer ensuite. Donc c’est toujours pas glop !
Je vous ai même fait une photo pour vous montrer sur ma main les jolis résidus blancs que laissent cet anti-transpirant

IMG_1377

 

 

Et au niveau efficacité ?

Donc, on est bien d’accord qu’un anti-transpirant ça sert à réguler la transpiration, hein ? Et que logiquement, quand tu en mets c’est pour éviter d’avoir des grandes traces de sueurs ?
J’ai eu de la chance, j’ai pu le tester en conditions extrêmes : clim de l’agence où je bosse hs, chaleur plus élevée que dehors !
Et après 8 heures de boulot, j’avais des auréoles sous les bras. Le truc super glamour devant les clients, quoi ! Mais voilà, il faisait vraiment chaud, y avait pas d’air, bref c’était peut-être trop demander à Nivea que de me protéger ainsi.
Alors, j’ai testé également en conditions normales. C’est-à-dire un jour où la clim fonctionne et où la chaleur n’est pas insoutenable.
Et après 8 heures de boulot, je n’avais pas d’auréoles sous les bras, et pourtant j’avais quand même une sensation de gêne. Je me sentais moite, et ça, c’est super désagréable. Parce que bon, sur le flacon c’est indiqué qu’il protège jusqu’à 48 heures… Or, je me voyais difficilement rester dans l’état 40 heures de plus.
Bref, j’ai trouvé son action anti-transpirant limitée, ce qui peut se comprendre en cas de grosses chaleurs, mais pas quand il fait à peine 25°c quoi !!

Moralité de l’histoire : le prochaine fois je prendrais un autre déodorant ou anti-transpirant.

Un peu de déo, Miko ?

Un peu de déo, Miko ?

Vous avez demandé la peau lisse, ne KITez pas

Intro poilante

Pour inaugurer la rubrique beauté de ce blog, j’ai décidé de vous parler d’un truc très en vogue en cette période estivale : Le dépoilage de jambes.
Parce que lézarder sur la plage les jambes poilues, quand t’es une fille c’est pas super top !
Et donc, j’ai testé ce kit épilation de la marque Nair

 

119435403

 

 

Un produit au poil

Pourquoi donc que j’ai choisi ce Kit et pas un autre ?
Parce que je crois bien que j’avais jamais testé de produit Nair.
Parce que la boîte elle est bleue, et moi j’adore le bleu. Si, si ça compte !
Parce que c’est marqué « spécial douillettes », et ça c’est un peu moi. Même beaucoup
Parce que ce sont des cires prêtes à l’emploi, et j’aime qu’on me facilite le travail.
Parce que le prix m’a semblé correct. Environ 5€.

 

Que nous promet Nair avec ces bandes de cires ?

« N’ayez plus peur de vous épiler à la cire ! » Bah moi la cire ça me fait pas peur. En fait je crains plus l’épilateur électrique que la cire.
« Grâce au Kit d’épilation corps Nair avec effet froid réducteur de sensation douloureuses, l’épilation est désormais facile, efficace et tout en douceur ». Alors pour l’utilisation facile et l’efficacité j’espère bien que ce sera le cas. En revanche tout en douceur… même si je crains pas la cire, non, on ne s’arrache pas des poils avec le sourire jusqu’aux oreilles. Le poil, faut bien qu’il sorte de la peau, hey !

 

Que contient donc ce kit ?

  • quatre lingettes avant épilation au menthol rafraîchissant. Elle « nettoie et prépare la peau en procurant un effet froid réducteur des sensations douloureuses ».
  • Vingt bandes de cire froides pour s’épiler en douceur. Hem. Elles conviennent à tout type de peau.
  • quatre lingettes après épilation à la camomille pour parfaire son épilation en éliminant les éventuels résidus de cire. Elle laisse la peau apaisée et douce.
  • Un bon pour un séjour de 15 jours aux Seychelles en tout inclus pour 2 personnes.

Un de ces objets n’est pas présent dans le kit. Saurez-vous trouver le quel ?

Au dos de la boîte, Nair vous explique le mode d’emploi, et indique également les précautions d’emploi.

 

Nair va-t-il me rendre de bon poil ?

Après ce descriptif, il est temps de passer au test et à mon avis.
Je prends une lingette avant épilation
Celle-ci est conditionné dans un petit étui individuel, comme un rince doigts.

 

119435415

 
A l’ouverture, ça sent fort le menthol. Si vous n’aimez pas cette odeur, vous êtes mal barrés.
Je passe la lingette sur les jambes. Je ressens immédiatement un effet froid sur la peau. Je n’irais pas jusqu’à comparer à un glaçon, mais c’est quand même assez froid. Une seule lingette suffit pour faire les deux jambes.
Ah oui, j’ai oublié de préciser… même si Nair me dit que la lingette nettoie la peau, je me suis lavée avant. La lingette c’est pas du savon !

 

Concernant la composition, je vous laisse juger par vous-même en jetant un œil sur la photo qui suit

119435406
Nair me dit d’attendre que ma peau soit sèche pour passer à l’épilation.
C’est-à-dire le temps de préparer la bande.

 

Je prends une double bande entre mes mains et la frotte entre mes paumes pour réchauffer la cire
C’est marrant, la cire elle est bleue. Je suis plus habituée à des cires roses, pour ma part.

119435409
Une fois la cire suffisamment réchauffée, je dédouble la bande. Celle-ci a du mal à se séparer. Je sens que ça va bien coller aux poils.
Ma jambe est parfaitement sèche, je peux donc appliquer la bande.
Et là, je réalise que le temps que je prépare la bande, et donc que ma jambe sèche, l’effet froid de la lingette a commencé à bien diminuer. Disons que je ressens encore un effet « fraichouillet », mais rien de bien transcendant.
En clair, ces lingettes pré épilation sont un gadget.
J’applique la bande. Je fais adhérer en lissant bien la bande. Je prends une grande inspiration. Je tire d’un coup sec.
Et je dis *Aïe* !! Ce n’est pas une douleur insupportable, mais bon, tu sens quand même que t’es en train de t’arracher des poils !

 

Je constate le résultat.
Et bien ma foi, cette bande s’avère assez efficace. Si elle n’est pas parfaite, cette bande aura retiré disons 80% des poils. Après un deuxième passage avec la même bande, j’en ai retiré encore une bonne partie.
Toujours en faisant « Aïe ». Ce qui confirme qu’une bande vraiment efficace avec zéro douleur c’est carrément utopiste.

Une bande peut servir trois fois, quatre maximum. Ensuite, elle n’est plus efficace du tout.
Pour ma part, j’ai utilisé une double bande pour faire une jambe.
Je retire les résidus de cire et apaise ma peau grâce à la lingette après épilation
Celle-ci est conditionnée de la même façon que les lingettes pré épilation.

Après ouverture, aucune odeur de camomille n’est venue chatouiller mes narines. En revanche, une sensation huileuse est venue graisser mes mains.
La bande de cire ayant laissé pas mal de résidus, j’ai de quoi faire avec ma lingette.
Je commence par tamponner doucement sur les résidus. Aucun effet.
Je frotte un peu. Ça part très timidement.
Je frotte plus fort. La cire est enfin décidée à partir. Mais alors il faut frotter !! Du coup, je suis pas sûre que ça apaise vraiment la peau.

Enfin, j’ai réussi à en venir à bout !
J’admire ma jambe… bien épilée. Mais brillante et poisseuse, dû à l’effet gras de la lingette.

 

Dans l’ensemble, je suis assez satisfaite de ces bandes.

Je suis donc prête à passer à l’épilation de la deuxième jambe.
La lingette avant épilation m’ayant semblé un gadget inutile, je décide de ne pas l’utiliser et d’appliquer directement la bande de cire.

Appliquer. Adhérer. Arracher.
*Ohpitinlavacheçafétromalcetrucalacon*
Grâce à cette bande, j’ai pu inventer des nouvelles insultes.
Hem… finalement cette lingette, là, bah elle était peut-être pas si gadget que ça.

Finalement j’ai utilisé une lingette avant de continuer 😀

 

 

La conclusion désopilante

Certes, ces bandes de cires ne sont pas aussi efficaces qu’une épilation à la cire en institut. D’une part, il m’a fallu faire des retouches, mais en plus, par rapport à une épilation en institut, le poil a fait son retour plus rapidement.
Malgré tout, je l’ai trouvé plutôt bien et il n’est pas impossible que j’en rachète.

La lingette pré épilation que je trouvais inutile m’a prouvé qu’elle ne l’était finalement pas tant que cela. Ça ne réduit pas entièrement la douleur, mais il est vrai qu’elle contribue à la diminuer.

En revanche, la lingette post épilation me semble trop peu efficace. D’une part, j’ai eu du mal à venir à bout des résidus de cire, d’autre part elle n’apaise pas tant que ça, et enfin elle laisse un film gras sur la peau.

Sur ce, je vous kit et vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures.