Edith, reine des saxons. Regine Sondermann

Avant de postuler pour ce partenariat littéraire avec Livraddict, j’ignorais l’existence d’une Edith Reine des saxons. C’est donc pour cela que j’ai eu envie d’en connaître un peu sur cette femme.

Je vais donc remercier Livraddict, ainsi que l’éditeur et l’auteure, qui a joint une symathique petite carte sur laquelle se trouvait un petit mot.

 

 

Synopsis

« Vous voulez m’aimer, mais vous ne me connaissez pas ». C’est par ces mots que la Reine Édith commence son récit, qu’elle nous adresse aujourd’hui la parole, à plus de mille ans de distance. L’auteur magdebourgeoise, Regine Sondermann transporte le lecteur dans un Moyen-Âge encore jeune, aux côtés d’une femme, dont on ne connaissait jusqu’à présent que peu de choses. Elle mourut à trente-six ans et fut enterrée dans la cathédrale de Magdebourg où ses ossements ont été retrouvés dans un petit cercueil de plomb, en l’an 2010. L’auteur a trouvé dans les sources historiques, les livres d’histoire et ses entretiens avec archéologues et historiens de petits morceaux de cette courte vie, qu’elle a patiemment assemblés et remis en place, comme un bol ancien brisé il y a très longtemps. Lire l’histoire d’Édith et de sa famille, c’est voyager dans des contrées inconnues, qui nous paraissent si proches, et se trouvent pourtant infiniment loin, c’est découvrir des moeurs tantôt archaïques, tantôt cruelles et la croyance profonde guidant et réconfortant nos ancêtres, livrés impuissants aux guerres, famines et maladies.

 

Mon avis

Voilà un récit fort intéressant, que l’on peut situer entre le roman historique et la biographie.
A travers la voix d’Edith, nous est racontée l’histoire de cette femme, née en Angleterre, mais aussi l’Histoire de cette époque, avec ses alliances, ses mariages plus ou moins forcés (surtout plus) pour récupérer une région, un fief, voir même un pays… Cette époque où les rois et autres souverains troquaient une fille ou un fils pour quelque richesse pouvant augmenter son pouvoir, et à l’occasion son égo.
C’est ainsi qu’Edith va se voir promise à Otton, qui deviendra une des grandes figures de cette époque. C’est par lui que l’empire Germanique va prendre toute son ampleur. Et être femme de Souverain, ce n’est pas forcément une sinécure. Surtout quand votre belle-famille passe son temps à se chamailler pour prendre le pouvoir. Et surtout quand votre mari s’avère avoir une forte personnalité. Mais contrairement à ce que pourrait faire penser ce que je viens d’écrire, Edith n’est pas la genre de femme à se laisser abattre et à subir. C’est une jeune fille qui a certes une certaine fragilité, et surtout beaucoup de sensibilité, mais elle sait aussi avoir du caractère quand il le faut. Ainsi, si elle ne prend pas part aux grandes décisions politiques en cours, elle aura su influencer dans le domaine de la culture et de la connaissance, notamment en faisant construire une bibliothèque, ou encore en mettant en place l’instuction des enfants.

Ce roman nous est raconté à la première personne, c’est donc Edith elle-même qui nous raconte son histoire. Un parti pris de l’auteure que j’apprécie beaucoup, car cela donne une dynamique à l’histoire, et en tant que lecteur on se sent plus impliqué et concerné par le destin de cette jeune femme. Cependant, j’avoue que par moment j’ai trouvé que le récit manquait d’un souffle romanesque, je trouve qu’il y a un côté un peu trop scolaire. Même si le roman est raconté à la première personne, j’ai plus ressenti ce roman comme une biographie que comme un roman historique.  Pour moi, il manquait ce partage de passion que peuvent me faire ressentir d’autres écrivains historiens tels que Christian Jacq ou encore Gilbert Sinoué.
Malgré cela, ce roman reste une très bonne lecture, fort agréable, car le contenu s’avère riche d’enseignement. J’ai aimé découvrir cette femme dont je ne connaissais rien, j’ai aimé en savoir plus sur cette époque, dont je connaissais les grandes lignes, mais sans plus.
Alors, si vous souhaitez en découvrir plus sur Edith reine de saxe, sur Otton, premier Empereur du Saint Empire, et sur l’histoire de la fin du 1er millénaire, sans hésitation je vous conseille cette lecture.

C’est lundi, que lisez-vous ? #44

Aujourd’hui c’est lundi, et je vous fais le bilan de mes lectures passées, présentes et futures. Comme d’habitude, vous pourrez retrouver les billets des autres participants à ce rendez-vous sur le blog de Galleane.

 

Ces deux dernières semaines, j’ai lu

 

J’ai lu ce roman pour la challenge Livra’deux pour Pal’addict. C’est Morgaxia qui me l’a choisi. Et j’ai beaucoup aimé. je vous en parle très vite.

 

Livre reçu en partenariat avec les éditions Folio. J’ai beaucoup aimé cette histoire familiale, l’ambiance, le côté poétique…

 

Livre lu en LC avec TetedeLitote. Et j’ai adoré ! plus que le film. C’est violent, c’est tordu, mais c’est du bon !

 

Encore une lecture commune. Avec ma copine Gagathe, cette fois. Et une fois de plus, j’ai adoré ! Je vous en parle bientôt.

 

Un classique de la littérature italienne que je voulais relire depuis un certain temps. Et j’ai bien apprécié…

 

 

En ce moment, je lis

 

En lecture commune avec TetedeLitote. J’ai lu les 10 premiers chapitres et le début me plait beaucoup. J’adhère complètement à la plume de l’auteur.

 

Ensuite, je lirai

 

Je l’ai reçu en partenariat avec Livraddict. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, ce sera la surprise ^^

Voilà pour ce bilan. On se retrouve dans 15 jours pour faire un nouveau point. Je vous souhaite de bonnes lectures 😀

 

 

Krrpk doit mourir. Bill

En 2015, j’élargis mes horizons littéraires : Je me mets ou plutôt me remets à la BD. Parce que ces dernières années, le nombre de BD lues doivent se compter sur les doigts d’une main amputée d’un doigt.
Donc, fin janvier j’ai acheté le tome 1 des aventures de Krrpk. La libraire m’a promis de l’humour un peu trashy, moi ça me va !

 


Synopsis

Pauvre Krrpk, petit alien fraîchement débarqué sur la planète Grook, peuplée d’êtres franchement inhospitaliers, honteusement arrogants et ouvertement racistes. Dès son arrivée, il comprend qu’il n’est pas le bienvenu et qu’il va en baver. Mais Krrpk s’en fiche parce qu’il a un plan, parce qu’il sait qu’ils ne vont pas rigoler longtemps… et parce qu’il n’est pas très malin non plus.

 

Mon avis

En voyant ce mignon petit personnage, on s’imagine aisément une gentille histoire toute mimi. Parce que Krrpk il a une bonne bouille quoi !

Sauf qu’en réalité, Krrpk (dont le nom se prononce comme il s’écrit) n’est pas aussi mignon qu’il en a l’air.

Le personnage principal vient tout juste de débarquer sur la planète Grook, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les habitants de cette planète ne sont pas les êtres les plus accueillants de l’univers. Et quand t’es un personnage aussi peu malin que Krrpk, forcément ça donne lieu à des situations pas piquées des vers.
Et quand en plus une prophétie pèse sur tes épaules, là tu te demandes si tu dois flipper ou pas.

J’ai adoré la galerie de personnages qui nous sont proposés. D’une part pour leur personnalité, chacun bien barrée à leur manière, mais aussi pour leur aspect graphique. Krrpk, qui semble bien gentil au premier abord, cache en réalité bien son jeu. Et les moments où il se prend de cuites est juste énorme ! ^^. Il a à la fois cette naïveté très enfantine qui le rend touchant, et ce côté trash qui contraste radicalement.
Il y a un autre personnage que j’adore, c’est son compagnon de beuverie. Me souviens plus s’il a un nom…. Parce que ce personnage, il me fait penser à un télétubbie, mais qu’on aurait croisé avec un lapin crétin. Cet « ami », est en réalité une vraie tête de con, qui profite allègrement de la naïveté de de Krrpk. Mais il a des réactions et des réflexions tellement tordante, que même s’il a quelque part mauvais fond, j’suis obligée de l’adorer ^^.

Donc cette BD c’est ça : un humour décapant, des situations horribles et cocasses, des personnages carrément givrés. Mais là où ça devient fichtrement intéressant, c’est que tout ça donne un scenario fort bien construit, avec mine de rien de la réflexion dans le sujet. Parce que si vous pensiez qu’il ne s’agit que d’une histoire pour faire rire et provoquer, vous avez tout faux. Ici, on parle de racisme, de différence, on parle des marginalité. Et si les histoires sont assez rapides pour ne pas rentrer dans les détails, les quelques planches suffisent à rendre compte du parallèle avec notre société.

En tout cas, j’ai beaucoup aimé découvrir cette BD. Il y a un tome 2 qui est déjà sorti, et je crois que le 3 est en préparation.

 

In my Mailbox #3 Fevrier 2015

Aujourd’hui, premier dimanche du mois, je viens vous faire le bilan de mes livres achetés, reçus et empruntés. Le récapitulatif de tous les IMM des participants se trouve sur le site Lire ou mourir.

 

 

En février, j’ai emprunté

 

Roman que j’avais étudié lors de mes études LCE italien (si tu entreprends des études d’Italien, sache que tu n’y échapperas pas ^^). J’avais envie de le relire sans le côté décorticage de chaque page, chaque personnage… bref de le relire d’une traite quoi. Et j’ai aimé !

 

Je le vois souvent en ce moment sur les blogs littéraires, c’est un des livres en vogue du moment. Je ne pensais pas le lire immédiatement, mais quand je l’ai vu à ma médiathèque, ma curiosité a été piquée. Je le commence d’ailleurs dès aujourd’hui en lecture commune avec TetedeLitote.

 

J’ai choisi ce livre parce que l’auteure a le même prénom que moi. Si, si, c’est un argument valable ! ^^ En fait, je l’ai pris un peu au hasard. Et parce que j’aime bien le titre.

 

En février, j’ai reçu

 

Livre reçu en partenariat avec Livraddict. Avec le livre, il y avait une petite carte écrite par l’auteure elle-même. Délicate attention !

 

En février, j’ai acheté

 

C’est sur le conseil du libraire de la librairie Scylla que je l’ai choisi. J’ai feuilleté quelques pages, et en voyant le texte très surprenant, j’ai craqué !

 

Un manga qui m’a été conseillé par la libraire de La dimension fantastique. Je pense le lire très prochainement.

 

Il s’agit d’une BD. Le synopsis m’a tout de suite interpellé et les quelques planches que j’ai regardé m’ont bien plu.

 

J’avais beaucoup aimé le tome 1 de cette série. Il me fallait donc acheter la suite ! Et en plus j’adore la couverture…

Voilà donc pour mes nouvelles acquisitions de février. On se retrouve dans un mois pour découvrir mes nouveautés de mars. Et avec le salon du livre, il se pourrait qu’il soit chargé ^^. En attendant, je vous souhaite de belles lectures 😉