Tre metri sopra il cielo. Federico Moccia

Parmi les nombreux challenges aux quels je participe, il y a celui intitulé « Lire une VO chaque mois ». Dernièrement, je suis donc allée à la médiathèque de ma ville pour voir ce qu’ils avaient en lecture italienne dans leurs rayons. Le choix n’est pas ridicule, mais pas excessif non plus. Mais c’est surtout qu’ils ont beaucoup de classique et peu de contemporain. Or moi, bah j’avais envie d’une lecture actuelle. Mon choix s’est donc porté sur ce livre de Federico Moccia, un auteur que je ne conaissais absolument pas.

 

Synopsis

Jeunes et déchaînés, ils s’aiment
jusqu’à décoller de terre,
jusqu’à toucher le ciel.
Plus que ça.
Au moins.., trois mètres au-dessus du ciel !
Mais ils ne sont pas seuls: il y a le lycée,
les parents, la bande de copains qui dérape
et franchit les limites…

 

Mon avis

L’histoire, c’est celle d’une rencontre entre deux adolescents. D’un côté Babi, jeune fille bien éduquée, issue d’une famille sans problèmes particuliers, jeune fille assidue en cours, bonne élève. De l’autre Step, jeune homme tourmenté, à la vie dissolue, baignant dans un climat familial peu favorable. Deux adolescents que tout oppose… et qui vont s’aimer.
Là comme ça, ça peut paraître super cliché comme histoire d’amour. Et ça l’est ! Clairement, je n’ai pas été emballée par cette lecture. J’ai trouvé dommage que l’auteur insiste trop sur l’opposition badboy vs jeune fille bien sous tous rapports. J’ai trouvé qu’il y avait un manque de subtilité dans l’écriture, que tout faisait trop mâché. Comme s’il était besoin d’expliquer au lecteur la conséquence de chaque acte au cas où celui-ci ne saurait pas fonder sa propre réflexion.
Je n’ai pas été conquise par les personnages non plus. Il est clair que Babi, à travers son histoire, est une sorte de métaphore du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Sauf que la métaphore ne m’a pas convaincue du tout. Tout est trop facile, trop cliché. J’ai eu l’impression qu’elle passait d’un extrême à l’autre sans se poser de questions. En fait, cette fille manque cruellement de discernement.
Quant à Step, je veux bien qu’il ait un passé difficile, que son histoire ne soit pas rose, mais j’ai eu du mal à comprendre ses accès violence qui me semblaient plus des actes gratuits qu’une manière de s’exprimer.
Et au final, là où je m’attendais à une histoire certes très ados mais romantique, j’ai eu le sentiment d’une piètre histoire de deux adolescents dont les routes ses sont croisées par erreur. Une grossière erreur.

 

Côté challenge

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Tre metri sopra il cielo. Federico Moccia

  1. Je ne connaissais pas non plus cet auteur et après avoir lu ton billet, je passerai mon tour si je rencontre un de ses livres. Il y a tant à lire en italien ! Au fait, peux-tu m’indiquer où trouver le challenge Lire en VO ? Merci.

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s