L’univers était vraiment bien caché (à la Géode)

Dimanche, ma sœur et moi sommes allées à la Géode, ce grand cinéma à 180° situé dans le parc de la Villette. La dernière fois que je suis allée à la Géode, c’était il y a quoi ? 10 ans ? Oui, à peu près.
Parmi la programmation, nous optons pour Hidden universe. Parce qu’on a envie d’aller se promener dans les étoiles (et y rencontrer Georges Clooney).

 

 

Synopsis

HIDDEN UNIVERSE présente pour la première fois en format géant les images spectaculaires et très récentes de l’Univers prises par les télescopes les plus puissants du monde comme le Very Large Telescope (VLT) et le télescope ALMA. À partir du point de vue extraordinaire de la base futuriste de l’ESO (Observatoire Européen austral) dans le désert d’Atacama au Chili et en compagnie de deux jeunes astronomes, les spectateurs pourront découvrir les plus anciennes galaxies, admirer la naissance d’étoiles au cœur de saisissants nuages de gaz et de poussière, être témoins de la collision de deux galaxies avant de s’engager dans une promenade insolite à la surface de Mars et du soleil.

 

 

Mon avis

Je suis ressortie de cette séance non seulement déçue, mais surtout très, très énervée. Très clairement, j’ai eu l’impression d’avoir été trompée sur la marchandise. Vous allez comprendre pourquoi.

Pour commencer, allant voir un film sur l’univers, et à une époque où la 3D se trouve en vogue et de mieux en mieux développée, je m’attendais à voir ce documentaire… en 3D. Car si je ne suis pas une adepte de la technologie 3D à tout-va (la plupart du temps, je vois les films en 2D), je me dis que c’est justement sur ce genre de film qu’elle s’avère le plus intéressant, d’autant plus que la Géode bénéficie d’un écran exceptionnel à 180°. Dommage, mais ça ce n’est pas le plus embêtant de l’histoire.

Non, le problème c’est le contenu du documentaire.
Parce que vous comprenez, moi je m’imaginais voyager à travers les galaxies, croiser des supernovas, frôler des météorites… bref, me prendre pour une cosmonaute. Et c’est un petit peu le cas, il est vrai. Sauf que la plupart du documentaire et des images sont centrés sur la techonologie, le développement et le fonctionnement des téléscopes. Donc, sur plusieurs séquences, nous suivons des astronomes sur la préparation des téléscopes, sur comment ils l’utilisent, tout ça tout ça.
Alors, tout ça peut être très intéressant, je ne dis pas le contraire. Connaître les avancées technologiques sur les outils utilisés, savoir qu’il existe des télescopes et autres engins capables de voir si loin au-delà de notre système solaire, mais qu’il reste encore tant et tant à découvrir, que l’astronomie a encore de beaux jours devant elle est fort instructif. Et j’aurais très certainement trouvé ce documentaire intéressant sur ma TV 107cm. Oui, mais je suis devant un écran géant, et j’ai déboursé 12€, et franchement, payer ce tarif pour voir des téléscopes en gros plans, ça me fout les boules. Surtout quand le documentaire sur l’univers te montre plus d’images de la terre que du reste de l’univers. D’accord, on a droit à quelques belles images du désert d’Atacama, mais ce n’est pas le sujet du film, quoi !

Je vais quand même vous toucher quelques mots sur les images parmi les étoiles et les gaxies. Et bien, dans l’ensemble elles ne m’ont pas fait rêver plus que ça. Peut-être, mon jugement est-il légèrement tronqué du fait de ma déception générale, c’est possible. Disons que je n’ai pas eu l’impression de faire de grandes découvertes par rapport à des documentaires vus antérieurement. La seule séquence que j’ai trouvé vraiment intéressante aussi bien visuellement que pour son côté exploration est celle qui nous fait visiter la planète Mars grâce aux images du Robot curiosity. Là, nous avons droit à une vraie petite promenade sur la planète, on y découvre ses montagnes, ses cratères… et les explications concernant les avancées de ces explorations sont intéressantes. Malheureusement, une séquence de 3 ou 4 minutes sur un film de 45 minutes, c’est bien peu.

 

En conclusion, je suis très énervée d’avoir dépensé 12€ pour voir un documentaire bien en-deça de mes espérances, et qui m’aurait fait le même effet si je l’avais vu sur ma télé de salon.

(Et en plus y avait même pas Georges Clooney)

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s