Le tour du Monde en 80 jours. Jules Verne

L’autre jour, je me suis fait une réflexion de la plus haute importance : « Ah tiens, ça fait longtemps que j’ai pas lu du Jules Verne ! ». Oui, oui, cette réflexion est importante. J’ai décidé de jeter mon dévolu sur « Le tour du monde en 80 jours ».

 

 

Synopsis

Le roman raconte la course autour du monde d’un gentleman anglais, Phileas Fogg, qui a fait le pari d’y parvenir en 80 jours. Il est accompagné par Jean Passepartout, son serviteur français. L’ensemble du roman est un habile mélange entre récit de voyage et données scientifiques comme celle utilisée pour le rebondissement de la chute du roman.

 

Mon avis (en plus de 80 mots)

Ce roman n’est pas mon préféré dans l’œuvre de Jules Verne, mais il reste tout de même une lecture très agréable.
En compagnie de Phileas Fogg et Passepartout, nous voyageons autour du monde, enfin en Inde, en Egypte et en Amérique, et c’est déjà beaucoup ! Nous traversons des paysages du plus grand intérêt (même si ce cher Philéas, lui, a d’autres chats à fouetter que d’admirer la vallée du Gange). Nous rencontrons des personnes qui voudront le plus grand bien à nos héros. Ou pas. Nous avons la chance de tester différents moyens de transport tels que Le train, le dos d’éléphant ou le bateau…
Et tout ça parce qu’un gentleman anglais a parié qu’il pouvait faire le tour du monde en 80 jours !

Voilà une aventure des plus palpitante, car bien sûr il faut avoir en tête que ce livre a été écrit en 1872, époque où l’Inde était Anglaise, où le TGV et le concorde n’existaient pas. Il s’agit donc d’une vraie expédition qu’entreprennent là Philéas et Passepartout. Les deux personnages s’avèrent bien différents de caractère, le premier étant d’un calme impressionnant, et le deuxième, bah.. différent. Malgré tout, ils se complètent plutôt bien dans cette aventure. Cependant, j’avoue ne pas m’être attachée plus que cela à eux. En fait, j’ai trouvé beaucoup plus intéressante l’aventure en elle-même, ainsi que les endroits traversés que les personnages.

Enfin, l’écriture est très agréable, très facile d’accès, ce qui appuie le côté aventure du roman.

Bref, ce roman se lit facilement, et rapidement car il ne fait que 250 pages. Idéal pour un petit moment de détente.

 

Côté challenges

Publicités

Une réflexion sur “Le tour du Monde en 80 jours. Jules Verne

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s