La liste de mes envies – Grégoire Delacourt

Avec « La liste de mes envies », allez savoir pourquoi, je m’attendais à une lecture légère et drôle. Le genre de bouquin qu’on lit pour se détendre le neurone. Sauf qu’en réalité, ce n’était pas le cas. Enfin, pas exactement. Parce que si l’histoire en elle-même n’est pas pesante, ce n’est pas pour autant que tout est gai et rose.

 

 

Synopsis

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

 

 

Mon avis

Alors moi, si je gagnais au loto, j’achèterai une résidence principale plus grande que mon actuelle, puis une petite résidence au bord de la mer (En vendée ou en Bretagne, très certainement), et puis avec le reste je ferais pleins de voyages autour du monde.
Sauf que c’est pas moi qui ai gagné, mais Jocelyne Guerbette. C’est con. Surtout pour moi.

 

Dès les premières pages du roman, l’auteur nous présente les personnages principaux que sont Jocelyne et Jocelyn Guerbette. Des gens d’Arras, qui ne roulent pas sur l’or et mènent leur vie tranquillement, tant bien que mal avec ses hauts et ses bas. Ils ont leur vie, leurs occupations, leurs amis, leur travail, et c’est très bien comme ça. Jo et Jo n’en demandent finalement pas plus à la vie.

Alors forcément, quand Jocelyne va être inscitée par ses coiffeuses de voisines à jouer au loto, et qu’en plus elle gagne, il y a de quoi se retrouver chambouler. Ou pas. Parce qu’une fois les premières émotions passées, Jocelyne ne va être plus perturbée que ça par son gain. Pire, elle hésite même à encaisser son chèque.

Jocelyne, elle préfère faire des listes de ce qu’elle pourrait faire avec tout cet argent. Et il faut bien avouer que ces listes sont assez… surprenantes. Là où certain(e)s envisageraient une résidence en Vendée, Jocelyne pense acheter des nouvelles pantoufles pour son mari et un porte-manteau pour l’entrée. Bon d’accord, elle envisage aussi l’achat d’une Porsche Cheyenne. Mais quand même, penser achat de pantoufles quand tu viens de gagner 18 millions… c’est ce qu’on appelle garder le sens des priorités ? ^^ A moins que ce soit la peur de l’inconnu. Parce que devenir riche du jour au lendemain, ça peut vite vous changer… et surtout ça peut changer l’entourage encore plus rapidement que vous-même. En tout cas, c’est ce que semble penser Jocelyne.
Et si je ne partage pas le point de vue de Jocelyne (ouais, moi j’aurais encaissé le chèque vite fait ^^), je dois bien admettre qu’il y a un côté touchant dans sa démarche. Une remise en question sur elle-même, sur l’importance de ses relations, et sur d’autres choses encore. Parce qu’à travers son regard, l’auteur veut nous faire toucher du doigt le fait que notre relation avec l’argent est souvent entourée d’un certain tabou.

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre le cheminement de Jocelyne. L’écriture est agréable, et j’avais plaisir à tourner la page pour découvrir la suite.

En revanche, la fin du roman est quelque peu surprenante, et j’avoue que je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi triste. Il y avait dans ces dernières pages une espèce de nostalgie triste qui m’a laissé un goût amer. Et quelque part, j’ai regretté ne pas finir cette histoire sur une note plus positive.
Je sais bien que dans la vie tout n’est pas rose, et que parfois les choses ne se finissent pas bien. Mais là, j’avais envie d’une fin joyeuse. Je ne l’ai pas eue. Tant pis.

 

Pour résumer, La liste de mes envies, est un roman sympathique à lire, et je vous recommande sa lecture sans hésiter.

Publicités

3 réflexions sur “La liste de mes envies – Grégoire Delacourt

  1. J’avais trouvé la réflexion intéressante même si comme toi je m’attendais à un livre léger ; Les questions posées par le livre sont légitimes, par contre j’ai trouvé la fin un peu trop facile.

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s