Houston, on a une critique !

Gravity, Le film dont tout le monde (ou presque) parle. Et d’ailleurs, moi aussi je vais t’en causer 🙂  Parce que je suis allée le voir il y a quelques jours avec les potes.
Nous avons opté pour une séance en 3D, VO sous-titrée.

 

 

 

Synopsis

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

 

 

Mon avis

Alors, si je peux vous donner un conseil, c’est d’aller voir ce film Au cinéma, et en 3D. Parce que Gravity, c’est le genre de film qui se regarde sur grand écran. Pas sur un écran de télé maison, même si celui-ci fait 130 cm. J’vous dis, Gravity est un film à voir en grand !!

Et comme je le disais aussi, il est à voir en 3D. Personnellement, je ne suis pas forcément une adepte de cette technologie 3D, que je trouve bien trop souvent utilisée à des fins commerciales et marketing que pour rendre réellement un intérêt au film. Bref, j’ai tendance à me méfier et à préférer les versions classiques en 2D. Et bien souvent, cela suffit amplement. Sauf que là, une grande majorité nous avait conseillé d’aller le voir en 3D. Et j’ai eu envie de me laisser tenter. Mais alors qu’est-ce qu’on a bien fait !!!

Parce que les images sont absolument magnifiques. Nous sommes vraiment plongés au cœur de cet espace infini, en compagnie des protagonistes. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça m’a fait l’effet d’un simulateur, mais le rendu est suffisamment saisissant pour nous happer totalement.

Oui, Gravity est à voir au moins pour l’esthétisme des images.

 

Mais à part ça, y a aussi un scenario.
Ici, on va donc suivre les péripéties du Docteur Stone, alias Sandra Bullock, dans l’espace. Le docteur se retrouve empêtré dans une catastrophe qui va mettre sa vie en jeu. Ouais, carrément. Sauf que Sandra Bullock, bah c’est un peu le remake de Pierre Richard dans l’espace : Elle accumule les poisses. Et du coup, nous, spectateurs, bah non seulement on peut rire un peu, mais ça nous donne également quelques scènes assez spectaculaires. Et il faut dire que l’actrice nous propose une jolie performance , puisque finalement elle va être pendant pratiquement tout le film le seul personnage visible à l’écran.

En fait, Gravity, c’est un hui-clos dans l’espace. Il y a eu Ryan Reynolds enterré vivant dans Buried, il y a eu James Franco avec son bras coincé dans 127 heures, et maintenant il y a Sandra Bullock perdue dans l’Espace dans Gravity.
L’histoire, bien que très simple en soit, n’est pas avare de surprises, de rebondissements et de quelques moments de petites angoisses.  

J’ai en revanche été un peu déçue par le personnage interprété par George Clooney (uniquement le personnage, pas la performance de l’acteur). Non parce que, le mec il a sa navette qui a explosé, il voit ses comparses tous morts, il est en plein milieu de la galaxie, et pas une seconde il panique. Non mais sérieux, même le plus aguerri des hommes il pète un câble. Z’imaginez ? Vous êtes perdus dans l’Espace, vous savez que vous allez mourir, et vous ne savez pas ce qu’il adviendra de votre corps. Vous seriez serein vous ? M’enfin…

Une précision importante à apporter : Gravity est catalogué comme film de science-fiction. Ça n’en est pas un ! Gravity est un film dramatique se déroulant dans l’espace. Ce qui fait une nette différence. En effet, la science-fiction suppose une histoire se déroulant dans le futur, et utilisant des techniques ou technologies que l’Homme ne possède pas. Or aller dans l’espace, n’est plus à ce jour du domaine du rêve ou de l’impossible.

 

Enfin, je terminerai ma critique avec quelques mots sur la musique du film. Une musique absolument magnifique, qui met en exergue les moments de calme (l’infini de l’Espace, son inconnu) et les moments d’action pure. A plusieurs moment, le thème m’a un peu rappelé celui de Inception. Disons que la musique avec quelque chose de très Hans Zimmerien, sans toutefois virer dans le plagiat, évidemment.

 

En conclusion, avec Gravity Alfonso Cuaron signe un excellent film que je vous conseille très fortement d’aller voir au ciné, et en 3D. En revanche, je ne suis pas certaine de le revoir sur petit écran. Je préfère garder en mémoire les images grandioses vues au cinéma.

Publicités

6 réflexions sur “Houston, on a une critique !

  1. Envie oui : je te rejoins sur le scénario qui casse pas deux pâtes à un canard. Une subtilité nulle et des personnages absolument pas travaillés (elle a perdu sa fille, ouin ouin) mais oui : une expérience incroyable qui tient d’ailleurs plus du Futuroscope qu’autre chose. Question cinéma, comme je l’explique http://bit.ly/17BMjMQ j’ai été déçu, j’attendais bien plus de ce soi disant « chef d’œuvre ».

  2. Je suis d’accord avec toi, certaines choses n’avaient pas lieu d’être, et notamment l’histoire de la fille décédée n’apportait rien de plus au film. Maintenant, je ne dirais pas non plus que le scénario est nul. Je dis juste qu’il est basique 🙂 Personnellement, je ne considère pas Gravity comme un chef d’oeuvre, mais il fait partie de ces films qui sont à regarder, au moins pour le visuel. Et même si le scenario a son importance dans un film, et bien je trouve que parfois, se laisser toucher juste par de belles images sur un grand écran, et bien ça fait partie du cinéma dans son terme général.

  3. Je viens d’acquérir le blu-ray de ce film, que j’ai beaucoup aimé, l’un des deux meilleurs de l’année 2013 avec Django Unchained selon moi.

    E puis j’espère que Sandra Bullock décrochera son second Oscar pour ce rôle, ce qui serait amplement mérité.

    • Même si j’ai beaucoup aimé Gravity, je ne pense pas l’acheter car j’ai peur qu’il perde de son charme sur un écran plus petit.
      Sinon, je place aussi Django Unchained parmi les deux meilleurs films de l’année, avec Alabama Monroe. Et RIPD pour le gronavet 2013 🙂

  4. Je suis d’accord avec ce que tu dis à propos du personnage de Clooney, aucune crédibilité.
    Et pauvre Sandra B, je n’aurai pas du tout aimé être à sa place.
    Comme tu dis, il vaut mieux voir ce film en 3D, je l’ai vu en 2D chez moi j’ai été assez déçu.

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s