La prophétie du royaume du Lur : Tome 1

La prophétie du Lur m’avait été fortement conseillé par une amie. La même qui m’avait conseillé L’héritage de Tata Lucie.
J’étais donc très curieuse de connaître cette histoire.

 

 

 

 

Synopsis

Au Royaume de Lur, une immense barrière magique protège les habitants des ravages du sorcier Morg depuis six cents ans. Les Doranens gouvernent le royaume grâce à la magie tandis que les Olkens ont interdiction absolue de l’utiliser… sous peine de mort. Le jeune Asher a quitté sa famille de pêcheurs pour faire fortune à Dorana, la capitale. Très vite, il devient l’assistant du Prince Gar et apprend la vie de château. Ses origines modestes et sa gouaille lui valent l’inimitié de bon nombre de nobles à la cour. Mais dans l’ombre, on veille sur lui : une confrérie secrète attend l’avènement d’un mage innocent qui sauvera Lur des Derniers Jours. En attendant, Asher a bien du mal à éviter les pièges que lui tend, jour après jour, l’entourage de la famille royale…

 

 

Mon avis

Voilà un roman de Fantasy bourré de choses très classiques pour le genre, mais non dénué d’intérêt.

Nous avons deux peuples cohabitent ou tentent de le faire, l’un étant sous la domination de l’autre. Nous avons un héros qui n’a pas demandé à en devenir un. Nous avons des personnages plus ou moins bienveillants qui gravitent autour de ce héros… Et puis nous avons de la magie. Bref, y a pas de doute, on est bien dans une histoire de fantasy.

 

Ce premier tome est avant tout une entrée en matière de ce qui va se passer par la suite. La mise en place de l’intrigue se fait peu à peu, on découvre les protagonistes de l’histoire. J’admets que quelque part, ce tome a un côté un peu trop introductif. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il ne se passe rien – c’est pas le cas – mais il y a une sorte de latence de « mais siii, attendez vous allez voir bientôt va y avoir plein d’action ! ». Bref, il ne faut surtout pas s’arrêter à ce premier tome, mais enchaîner avec la suite qui est vraiment très intéressante.

Mais bien sûr, si j’ai lu la suite (dont je vous parlerai plus tard), c’est parce que j’ai beaucoup aimé ce premier tome.

 

L’intrigue a peut-être des grosses ficelles, des choses que l’on devine assez vite… n’empêche que l’histoire est très bonne. J’ai pris plaisir à découvrir les dessous du palais de Dorana, son fonctionnement (même s’il me manque quelques éléments inexplorés).

Nous commençons à comprendre peu à peu comment a été façonnée la cité, nous découvrons le Royaume de Lur avec ses forces et ses faiblesses. Nous faisons connaissance avec les différents peuples.
Ce début d’histoire augure quelque chose de très prometteur pour la suite, et l’on sent qu’il va se passer beaucoup de choses pas la suite.

 

Mais ce qui fait la force de ce roman, ce sont les différents personnages.

A commencer par Asher le personnage principal. Vous savez, ces héros issus de milieu modeste (voir pauvre), et qui du jour au lendemain se retrouvent catapultés à la tête d’un royaume, d’un empire, et qui doivent sauver les gens des méchants. Bon, en fait il le sait pas encore (ne lui dites rien, ok ?).
Asher, c’est le genre à ne pas avoir la langue dans sa poche, et ça, ça promet des scènes bien sympathiques ^^ Tout comme son élocution qui est loin de faire l’unanimité au palais. Et puis, il faut bien avouer qu’il me fait bien rire. A ses dépends, certes, mais il me fait rire.

Il y a ensuite Gar, le prince qui, contre toute attente, va se lier d’amitié avec Asher. Quoique, contre toute attente, rien n’est moins sûr, finalement.

J’aime beaucoup la relation qui se tisse entre les deux personnages.

Et puis, il y a les autres personnages, qui ne manquent pas d’intérêt. Des personnages dont on ne sait pas encore pour certains s’ils sont bienveillants ou malveillants, et ça c’est plutôt intéressant pour la suite des évènements.

Finalement, je regrette un peu que le vrai méchant arrive si tard dans l’histoire. Parce qu’on se doute bien qu’il va arriver, que la vie paisible et tranquille de la cité touche à sa fin.. mais j’ai trouvé qu’il se faisait trop attendre. L’avantage, c’est qu’il augure de belles choses pour la suite des aventures. Enfin, celui lui bien entendu.

 

Enfin, le style de l’auteur est très plaisant. L’écriture est fluide (sauf quand c’est Asher qui parle) et les pages défilent sans problème. Les dialogues sont assez nombreux et donnent une très bonne dynamique à l’intrigue. En fait, j’ai remarqué qu’il y avait assez peu de descriptions, et celles-ci ne sont jamais longues. Une écriture qui devrait donc plaire à ceux qui n’aiment pas les romans qui s’attardent sur des descriptions et contemplations de paysages à n’en plus finir.

 

En résumé, ce premier tomes est une très bonne entrée en matière qui permet de faire connaissance avec les personnages et mettre en place l’intrigue.

Alors, je vous donne rendez-vous très bientôt pour vous parler de la suite…

Publicités

Une réflexion sur “La prophétie du royaume du Lur : Tome 1

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s