Charly 9

Jean Teulé et moi, on a une relation très ambigüe. J’ai fait la connaissance de cet auteur grâce à son « magasin des suicides ». Et autant vous dire que notre première rencontre s’est soldée par un échec. Je n’avais pas réussi à rentrer dans l’histoire et avais même abandonné avant la fin du livre. Sauf que moi, bah j’ai horreur de ne pas finir un livre. Alors, en bonne âme que je suis, j’ai décidé de donner une deuxième chance à ce magasin des suicides. Bon, faut dire que le livre n’est pas épais, donc ça aide pas mal.

Finalement j’ai bien fait, puisque à la deuxième lecture j’ai beaucoup plus apprécié.

Pourquoi la première fois ça ne m’a pas plu ? Je sais pas trop en fait !

Du coup, j’ai voulu tenter une autre œuvre de M. Teulé. Et mon choix s’est porté sur Charly 9. D’une part car j’aime bien les romans historiques, d’autre part car finalement je ne sais pas grand-chose de Charles 9.

Synopsis

Charles IX fut de tous nos rois de France l un des plus calamiteux.
A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l Europe entière. Abasourdi par l énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond

Mon avis

Décidément, Jean Teulé et moi on a du mal à se mettre d’accord. Figurez-vous que je suis incapable de dire si j’ai aimé ou non ce livre. Ce qui me complique la tâche pour écrire un avis convenable.

Du coup, je vais me contenter du basique « j’aime / j’aime pas ».

J’ai aimé

En connaître un peu plus sur ce Roi de France. Charles 9 a quand même règner lors d’une période particulièrement trouble (en même temps, je suis pas sûre qu’il y ait eu beaucoup de périodes non troubles dans l’histoire de France ^^), une période charnière de notre Histoire. Et pourtant, je n’ai aucun souvenir d’avoir étudié cette période à l’école ou au collège. Ah si, bien sûr on a parlé de la Saint Barthélémy, mais euh… c’est tout. Pourtant, j’ai toujours aimé les cours d’histoire, donc j’étais plutôt attentive.

Bah mince alors ! Après dix minutes de réflexions je suis incapable de citer un autre point qui m’a plu dans ce roman….

Bon bah alors on passe au…

J’ai moins aimé

Le style de l’auteur. C’est vrai qu’il y a quelques scènes que j’ai trouvé particulièrement comiques. Surtout pour leurs abérations et leur ridicule. Parce que voir Charly9 chasser le cerf dans les couloirs du Louvre, ouais c’est original. Là où j’ai tiqué, c’est à propos du vocabulaire, et des injures que Jean Teulé a placé dans la bouche du roi. Non pas que je sois prude et que je m’indigne en lisant des insanités, pas du tout. Mais j’ai trouvé que ça allourdissait le style. Rien qu’avec ses actions, on pouvait comprendre quel genre de roi était Charles 9. Il n’était nul besoin d’en rajouter avec les injures.

Le fait que ce roman mélange faits historiques et fiction.
Bon, c’est un peu le principe du roman historique que je mélanger les deux. Et d’ailleurs c’est un style de littérature que j’affectionne beaucoup. Mais ce qui m’a gênée dans Charly 9, c’est que tous les personnages cités aient réellement existés. Du coup, comme c’est une période que je ne connais pas très bien, j’ai eu du mal à faire la part des choses entre les faits réels et ceux romancés (même si pour certains, je n’ai pas eu de doute pour me faire ma propre idée).
Résultat, cette période me reste assez confuse… beaucoup plus confuse qu’avant ma lecture, en fait.

Finalement, je crois que j’ai été déstabilisée par cette lecture, car en lisant la quatrième de couverture je m’attendais à lire un roman purement historique. Or il s’agit bien d’une fiction s’appuyant sur des faits historiques.  Je trouve dommage qu’il ne soit pas précisé qu’il s’agit avant tout d’une fiction.

Pour conclure
Cette lecture me laisse un goût mitigé, et je ne suis pas sûre d’avoir envie de lire autre chose de Jean Teulé.

Publicités

5 réflexions sur “Charly 9

  1. Je l’ai lu et chroniqué également. J’ai bien apprécié parce que je commence à avoir une « grande expérience de Teulé » et je sais précisément ce qui me plaît en lui. Après, comme toi, il m’arrive souvent avec cet auteur que j’aime ET n’aime pas en même temps ces livres. C’est très étrange, il n’y a que lui qui me fasse ça !

  2. Moi aussi j’ai une relation spéciale avec Teulé. Autant j’ai beaucoup aimé « Le magasin des suicides » et « Darling », autant les 2 autres romans que j’ai lu de lui (dont Charly 9) m’ont laissé indifférente…

  3. C’était ma première (et à ce jour la seule) rencontre avec Teulé, il y a quelques mois, et j’en suis ressorti avec des impressions similaires. La lecture est globalement agréable mais j’ai trouvé que la façon dont l’histoire était traitée assez étrange. Comme tu le dis, le principe du roman historique est de distordre la réalité, mais ici j’ai eu l’impression d’une Histoire caricaturée plutôt qu’une fiction prenant appui sur des faits réels.
    On m’a recommandé la lecture de son roman sur Villon mais je crains de ressentir la même chose…

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s