Le billet qui te fout la rage

La bitlit, ce n’est pas mon genre de lecture préféré. Non pas que je sois fâchée avec les vampires, hein ! Mais, disons que l’engouement fort présent pour le genre dans les librairies à une certaine période a fini par me faire saturer, alors même que j’en avais lu que très peu. Bref, j’étais en mode « tout le monde en parle et en lit, je veux pas faire comme tout le monde, Moua !! Malgré tout, j’avais tout de même tenté quelques lectures du genre. Au cas où. Sauf que j’avais eu l’impression à chaque fois de lire le même scenario, la même histoire. Je m’disais donc que si t’as lu une saga bitlit, bah t’as lu toutes les sagas. Bref, j’aimais pas, la bitlit n’était pas mon amie.

Et puis un jour, chez Gibert Joseph je suis tombée sur Rage de dents. J’ai trouvé la couverture trop chouette. Et j’ai eu envie de tenter cette lecture.

 

 

Synopsis

Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre. Ça, c’était avant qu’on essaie de me kidnapper.

Aujourd’hui, tout semble être fait pour me foutre en rogne.

Petit 1 : j’apprends que ma famille n’est pas ce qu’elle semble être.
Petit 2 : l’homme qui m’a élevée me ment sans vergogne.
Petit 3 : des types douteux me poursuivent.
Et petit 4 : il semblerait que je ne sois pas tout à fait humaine…

Ah, j’oubliais ! Mon seul allié dans ce merdier est un vampire charismatique dont le passe-temps favori est de me martyriser en me rappelant à quel point je ne suis pas si différente de lui.

Quand je vous dis qu’il y a de quoi s’énerver…

 

 

Mon avis

D’une manière générale, j’ai beaucoup aimé cette histoire et j’attends donc de connaître la suite.
Enfin, pour être exacte, c’est Maeve Regan, l’héroïne, que j’ai surtout apprécié. Parce que finalement, l’histoire en elle-même n’a rien de vraiment révolutionnaire. La nana qu’a perdu ses parents bébés et découvre qu’elle est… différente, le gars charismatique, le grand-père mystérieux, des méchants qui veulent tuer les gentils… bref, vous voyez le tableau ! Cela dit, l’histoire est bien menée et sans être novatrice elle ne tombe pas dans clichés, et la fin de ce tome laisse entrevoir de nombreuses issues. Ce qui n’est pas pour me déplaire.

 

En revanche, le caractère bien trempé de Maeve ne laisse pas indifférent. Et ça fait du bien d’avoir une héroïne qui oublie les bonnes manières, n’a pas froid aux yeux. Evidemment, un caractère comme ça, on adhère ou on déteste. Et d’ailleurs moi-même je suis passée par plusieurs phases d’appréciation par rapport à ça. Au début du roman j’étais plutôt « Ah chouette ! Enfin une nana qui a du répondant, ne passe pas son temps à minauder ou en état de léthargie profonde ». Au bout de 40 ou 50 pages, je suis passée au stade « Ok ! Elle a du caractère c’est bien. Mais va falloir passer à un peu plus d’action, parce que la voir s’engueuler avec tout le monde, aguicher les mâles ou leur casser les burnes (dans tous les sens du terme), ça va cinq minutes… ». Et c’est le reproche que je ferais à ce roman, entre le moment où l’on fait connaissance avec l’héroïne et le véritable début de l’action, il y a un moment de flottement trop important à mon goût. Et donc, la troisème phase de « Ah ! enfin elle commence à devenir vraiment intéressante, et laisse percevoir qu’elle n’est pas qu’une fille sans émotions ».
Et la troisième partie du livre est vraiment la plus intéressante. Pour commencer, l’histoire se met en place solidement, et s’étoffe petit à petit. Ensuite, on fait la connaissance de personnages plus ou moins importants, et plus ou moins dangereux ou amicaux. A propos des personnages, j’ai particulièrement aimé la relation entre Maeve et Elliott, et je suis curieuse de savoir comment celle-ci va évoluer dans la suite de la saga. Ou pas.

La plume de Marika Gallman est très bonne, incisive comme son héroïne. Elle utilise un langage familier à l’image de son héroïne, mais pas vulgaire. Ce qui en fait une lecture très agréable.

 

Au final, ce roman n’est pas une révolution littéraire et ne fera certes pas partie de mon top 10 (même de mon top 50 d’ailleurs), mais j’ai néanmoins passé un bon moment en le lisant. Ce qui me suffit pour avoir envie de découvrir la suite de cette saga.

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s