Le billet qui te plonge dans le noir

C’est grâce à un swap spécial Tim Burton que j’ai pu découvrir  « Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi »de Mathias Malzieu. J’ai lu il y a quelques mois « La mécanique du cœur », du même auteur, que j’avais beaucoup apprécié.

 

 

Synopsis

 » Comment on va faire maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu’est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu’est-ce qui se passe pour toi là ? Du rien? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel, du réconfort ?  » Mathias, une trentaine d’années mais une âme d’enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu’il rencontre sur le parking de l’hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 m,  » docteur en ombrologie « , soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et rêver malgré la douleur… Il le fera grandir.

 

 

Mon avis

Ce roman aux allures de conte autobiographique est un petit bijou, mais un bijou auquel il manque quelques perles pour qu’il soit parfait.
J’ai été contente de retrouver un style d’écriture que j’avais tant aimé dans « La mécanique du cœur », mais dans « maintenant.. », j’ai parfois perçu quelques faiblesses que je n’ai pas ressenti dans « la mécanique du cœur ». Ce dernier ayant été écrit après l’autre, cela n’en est que plus encourageant et m’incite à m’intéresser aux autres œuvres de Mathias Malzieu.

Pour en revenir à l’histoire de ce conte, il s’agit donc de Mathias, 30 ans, qui vient de perdre sa mère et tente de faire face à son chagrin. Malgré son âge adulte, le ton employé, ses réactions parfois ont quelque chose de très enfantin, et j’ai beaucoup apprécié, trouvant que cela donnait plus de force au récit. Après tout, nous restons toujours des enfants pour nos parents, n’est-ce pas ?

J’ai aimé faire la connaissance de Giant Jack, ce géant de 4m50 qu’on retrouvera dans « la mécanique du cœur ». Il est omniprésent tout en sachant se montrer discret quand il le faut. Il va remonter le moral, ou bien guider selon les moments. Un peu comme un ami, en quelque sorte. Et puis, il y a même des moments où il nous fait bien rire !!

Ce conte nous parle de la mort d’une mère, du deuil et de la vie après une telle épreuve. Un sujet difficile et triste donc. Cependant, même lorsque le personnage se pose milles questions, qu’il ressent du chagrin, cette histoire ne se veut aucunement larmoyante. Il y a dans ce texte un véritable message d’espoir, ou plutôt un message qui nous dit que la vie continue malgré tout.

Si j’ai dit plus haut que ce livre était un bijou imparfait, c’est à cause de son côté magie des mots que je ne trouve pas toujours bien exploité. Les jolies phrases, les beaux mots, c’est agréable mais ça ne fait pas tout. Et par moment, il manquait pour moi un peu de consistance dans les propos ou dans le ressenti. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on était dans la mièvrerie, mais on s’approchait dangereusement de cette frontière. Chose que je n’avais pas trouvé dans « la mécanique du cœur », ou qui du moins était beaucoup mieux exploitée.

 

En résumé, j’ai trouvé cette lecture agréable.

Publicités

Une réflexion sur “Le billet qui te plonge dans le noir

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s