Sécurité rapprochée

Quand j’ai vu la bande-annonce de « sécurité rapprochée », je me suis dit que ouaah ! ça a l’air trop bien comme film ! En plus y a Denzel Washington, et j’aime bien Denzel. Et puis Ryan Reynolds et j’aime bien aussi. C’est donc toute contente quej’étais allée le voir au cinéma. Et beaucoup moins ravie que je suis sortie de la salle 2 heures plus tard.

 

 

 

Synopsis

Tobin Frost est le traître le plus haï et le plus redouté de la CIA. Après avoir échappé au contre-espionnage pendant près de dix ans, il refait surface en Afrique du Sud. Lorsque sa cachette d’un faubourg du Cap est attaquée par un mystérieux commando, un jeune « bleu », Matt Weston, est obligé d’assurer seul sa fuite et de le conduire dans une nouvelle résidence sécurisée. « Ange gardien » malgré lui, Matt voit dans cette mission une chance inespérée de faire ses preuves aux yeux de l’Agence. Une relation précaire s’établit entre le débutant et le renégat endurci. Mais Frost, manipulateur né, réserve quelques surprises à son candide protecteur…

 

Mon avis

Une chose est sûre : on aura beau prendre les meilleurs acteurs au monde, ceux-ci peuvent se donner à fond dans leur interprétation, si le scenario est mauvais, et bien ça fera un mauvais film. Et c’est exactement ce qu’il se passe avec « sécurité rapprochée ».

En fait, c’est un peu comme si on vous présentait une tartine de caviar accompagnée de frites mcDO, dans une assiette en carton. Vous voyez ?

 

Le scenario, donc, laisse vraiment à désirer. L’histoire de la CIA qui recherche quelqu’un, les traitres dans les hautes sphères, le méchant recherché par le encore plusss méchant, les secrets d’état que le gentil qu’est méchant mais en fait on s’aperçoit qu’il est vraiment gentil veut divulguer contre l’aprobation du gouvernement et qui va faire tomber beaucoup de grosses pointures. Le gentil héros qui va laisser partir sa petite amie pour la protéger…. Voilà en gros ce qu’on trouve dans ce film.

Alors, après tout pourquoi pas ? En lisant le synopsis, je savais grosso modo à quel genre de film m’attendre. J’y suis donc allée en connaissance de cause.

Sauf que. Même si j’avais une idée de ce que j’allais voir, j’attendais quand même à avoir quelques surprises au niveau du scenario. Que ce soit dans le caractère des personnages, des actions, des… euh je sais pas moi, mais au moins quelque chose qui me surprenne un peu. Or là, j’ai eu sincèrement l’impression d’assister à une vaste caricature des films du genre. On prend tous les stéréotypes, on mixe, et on en fait un film.

Au bout de 15 minutes, j’avais compris qui était qui et allait faire quoi. Je me suis prise à espérer qu’il y aurait un retournement de situation. Bah non.

Bref, niveau scenario c’est vraiment pas terrible.

J’aurais pu essayer de trouver un intérêt dans ce film grâce aux images, aux scènes d’action, les courses poursuite, etc. Mais là non plus c’était pas possible.
Parce que la Shaky cam dans les scènes de baston, ça va 30 secondes. Quand ça dure 3 voir 4 minutes, c’est juste irregardable, et ça fait mal à la tête, au cœur… en plus on finit par ne plus rien comprendre à ce que l’on voit à l’image. Pour les puristes… je ne sais pas si c’est la méthode shaky cam qui a été utilisée, mais en tout cas c’est la méthode « je filme au cœur de l’action avec ma caméra qui bouge tout le temps, et ne fais jamais la mise au point ».

Que dire d’autre ? Bah rien en fait !

Evidemment, je ne vous conseille pas le film. Pour moi c’est une pure perte de temps puisqu’il n’apporte rien de nouveau au genre.

 

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s