Le lion et le guépard sont-ils félins pour l’autre ?

Moi, j’aime bien les documentaires sur la nature, les animaux et tout ça. Donc quand Félins est sorti sur grand écran, je suis allée le voir.

 

 

 

Synopsis

En Afrique, au Kenya, dans l’une des régions les plus sauvages du monde, les animaux vivent libres et loin des hommes.
Au sud du fleuve qui divise ces magnifiques terres, règne le clan des lions mené par Fang. La lionne Layla y élève la jeune Mara. Entre chasse et liens familiaux puissants, c’est la vie d’une famille qui s’écrit. Au nord du fleuve, le lion Kali et ses quatre fils rêvent d’étendre leur territoire. Bientôt, les eaux seront assez basses pour que les maîtres du nord tentent leur chance au sud…
Dans cet environnement où chacun joue sa survie chaque jour, Sita, une splendide femelle guépard, tente d’élever seule ses petits. Au fil des saisons, tous ces destins vont se croiser à travers une histoire qui n’est ni inventée ni mise en scène, mais captée comme jamais auparavant, de sa bouleversante intimité à sa spectaculaire beauté.

 

Mon avis

Ce film documentaire vaut le coup pour au moins une raison : la beauté des images.

Félins, c’est une production Disney, film autorisé à partir de 6 ans. A ce titre, le documentaire a été quelque peu scénarisé pour l’occasion, et les images montrées sont… tout public. En clair, vous ne verrez pas le guépard déchiqueter la gazelle, et le sang gicler partout.

En visionnant film, ne vous attendez pas à en apprendre des tonnes sur la vie des félins. Les enfants peut-être, mais pour les adultes ce n’est point le cas.

OK… alors un docu où t’apprends rien et avec des images toutes gentillettes, il est où l’intérêt ? Peut-on se demander.
Et bien, je dirais simplement que plus qu’un film pour apprendre, Félins est un film pour observer.

Pour commencer, j’ai été subjuguée par l’esthétisme des images. Bien sûr, il y a le côté lionceaux et guépardeaux attendrissants. Mais il y a aussi les gros plans sur la tête des lions,  il y a la course du guépard filmée au plus près, avec force détails. Et enfin, la réserve naturelle du Masaï Mara.

J’ai trouvé que la voix off, assurée par Pascal Elbé, collait très bien aux images. Les commentaires étaient peut-être parfois un peu creux, et la voix trop monotone de temps en temps. Si le documentaire avait eu une vocation d’apprentissage cela m’aurait certainement plus dérangée. Cependant, comme ce n’est pas ainsi que j’ai ressenti le docu, ça ne m’a pas gênée.

 

Enfin, j’ai très fortement apprécié le fait que pour une fois, la voix off ne nous bassine pas avec un message politico-environnemental à base de « les méchants hommes ont fait du mal aux gentils animaux en les massacrant et réduisant leur territoire . Je n’ai pas eu l’impression de me faire sermoner pour mes méchants actes envers la nature toutes les 3 minutes, et ça c’est appréciable. En clair, ce film nous montre une bribe de vie de ces animaux, il nous prouve que la terre est remplie de merveilles. Et finalement, en sortant de la salle, la première chose que je me suis dite est que la planète recèle de bien chouettes trésors.

Aurais-je eu le même ressenti si j’avais eu un discours moralisateur en guise de commentaire ? Je suis persuadée que non, puisque j’aurais eu un arrière goût amer.

 

En résumé, Félins c’est l’occasion de passer un peu moins de deux heures à se régaler d’images splendides et pourtant tout ce qu’il y a de plus réel sur notre planète.

 

Une dernière chose si vous le regardez, ne zappez pas le générique de fin 😉

 

 

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s