Stigma

C’est grâce au site Babelio et à sa masse critique que j’ai pu lire Stigma. Un grand merci à eux, donc.

 

 

Synopsis

« Il m’a étendue sur le lit double d’une des chambres. Je dormais quand nous sommes arrivés à l’hôtel. Il a dû me porter jusque-là, mais je sais que je suis dans la 101 parce que la fenêtre est ouverte et que je reconnais le ciel. Je suis nue, Anton m’a déshabillée.
J’attends un peu.
Ce n’est pas moi qui me suis planté une fourchette dans la main, ce n’est pas moi qui me suis sectionné une artère ou je ne sais quoi. Ce n’est pas moi qui suis folle. »

 

Mes impressions

Je vais commencer par le négatif… En lisant la 4ème de couverture, je m’attendais à une sorte de thriller dans le même genre que le film Stigmata de Rupert Wainwright. Bref un truc en rapport avec les stigmates du Christ. Sauf que pas du tout. Ce roman ne prend absolument pas cette direction, et finalement, j’ai trouvé que cette 4ème de couverture n’était pas représentative de la teneur de ces pages. Quelque part, je me suis sentie un peu trompée sur la marchandise.

 

Stigma, c’est donc en réalité l’histoire d’un groupe d’enfants, qui va grandir ensemble, se séparer, se retrouver, s’aimer, se détester. C’est une histoire de relations humaines, avec ses hauts et ses bas. Et c’est une très belle histoire. Pas une belle histoire dans le sens tout est beau dans la vie, non, mais dans le sens qu’elle est émouvante, prenante. Les personnages traversent leurs vies respectives avec leurs secrets, leurs joies, leurs peines… Chacun à sa manière, avec sa force de caractère.

Stigma est un roman qui parle de la vie, tout simplement.

La relation humaine est au centre de cette histoire, et la façon dont cela est traité m’a fait penser aux films de Danielle Thomson, comme Le code a changé ou encore Des gens qui s’embrassent. L’auteur comme la réalisatrice décrivent des situations o finalement il ne se passe pas grand-chose, et pourtant l’histoire en reste prenante.

 

En conclusion, j’ai aimé cette lecture… après avoir bien compris que je n’avais pas un thriller entre les mains.

 

Publicités

Envie de laisser un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s